Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le GIE Saveur Lozère valorise le lait de Brune

Le prix de vente public varie selon les fromages entre 13,50 euros/kg et 17 euros/kg.
© DR

Six élevages lozériens se sont lancés ensemble dans la vente directe de fromages mettant en avant la race Brune. L’idée a germé lors de la préparation du congrès mondial de la race qui s’est déroulée en Lozère en 2016. « Ils sont fabriqués par la fromagerie Baechler qui applique des recettes venues de Suisse dont est originaire la race Brune », souligne Marie Favier, une des membres du GIE Saveur Lozère. « Comme ils ont plu, nous avons continué. »

Quatre fromages sont proposés : deux sont typés "raclette". Les deux autres sont des fromages à pâte pressée. « Nous avons livré 142 400 litres de lait en 2016 et déjà autant entre janvier et octobre 2017. » Le prix de revient d’un fromage avant affinage avoisine les 9 à 10 €/kg dont 3 €/kg de prestation de service pour la fabrication. « Il faut 9 litres de lait pour faire un kilo de fromage. »

Valoriser le lait entre 500 et 600 euros/1 000 l

Le prix de vente public varie selon les fromages entre 13,50 €/kg et 17 €/kg. Ce prix est baissé d’un €/kg si le client achète la moitié d’un fromage et de deux €/kg, s’il l’achète entier (6 kg). Les fromages sont également commercialisés sur les marchés, lors d’événements, dans des grandes surfaces de la région mais aussi à Lille et en Vendée…

Aujourd’hui, cinq élevages sont restés dans le GIE dont quatre sont en bio ou en cours de conversion. Cette activité n’est pas encore rémunératrice. Il a fallu attendre les premières ventes de fromages pour commencer à payer le lait livré en 2016. Les producteurs ont emprunté 15 000 euros pour construire une chambre froide et aménager un local destiné à la découpe. Ils mutualisent les coûts de livraison du lait à la fromagerie (450 euros par citerne). « L’idée à terme est de valoriser notre lait entre 500 et 600 €/1 000 l surtout s’il est bio. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière