Aller au contenu principal

Elevage bovin
Le dialogue hormonal veau-mère conduit au vêlage

Le veau est à l´origine du déclenchement du vêlage. Un processus hormonal qui démarre trois semaines avant le terme.


Quelques jours avant le vêlage, la température corporelle de la vache monte (autour de 39º5) pour redescendre 36 à 48 heures avant le vêlage à la normale. A vos thermomètres !
Dans les 24 heures qui précèdent le vêlage, les lèvres de la vulve se tuméfient. Il s´en échappe un liquide visqueux blanc jaunâtre qui colle aux poils de la queue. La vache se casse : relâchement du ligament sacro-sciatique et de tous les autres ligaments y compris ceux du pied.
Le col de l´utérus se dilate. Cette phase dure en moyenne entre 4 à 8 heures. Lors d´une exploration vaginale, si vous pouvez passer la totalité de votre main dans le col, cela indique que le vêlage devrait intervenir dans les trois heures.

Les contractions utérines provoquent la sortie des poches des eaux : l´allantoïde d´abord puis l´amnios.
Puis c´est la phase d´expulsion qui dure normalement deux à trois heures. Les poches se rompent et facilite le passage du veau grâce à leur effet lubrifiant.
Le veau est enfin là. Et ça tombe bien parce que si vous n´êtes pas content de l´heure à laquelle intervient le vêlage, c´est à lui qu´il faut le dire !
En effet, c´est le veau qui déclenche le processus. Regardons d´un peu plus près ce qui se passe dans la vache. Le cerveau du veau (plus exactement son hypohyse) sécrète une hormone (ACTH) qui va activer les glandes surrénales situées au dessus de ses reins. L´augmentation de la sécrétion d´ACTH intervient environ trois semaines avant le terme.

La distension de l´utérus stimule la production d´ocytocine
En réponse à cette simulation, les glandes surrénales du veau sécrètent des corticoïdes. Lesquels vont provoquer une augmentation de la production d´oestrogènes par le placenta. Les oestrogènes sont responsables du début de la destruction du corps jaune présent sur un ovaire de la vache.
Pire, la stimulation accroît la production de prostaglandines PgF2 alpha par l´utérus. Cette fois le corps jaune ne peut plus s´en sortir. Sa destruction est irréversible. Et de ce fait, la concentration en progestérone (l´hormone de la gestation) dans le sang chute rapidement.
Les prostaglandines ne se contentent pas de faire disparaître le corps jaune. Elles sont également responsables des contractions utérines.

Finalement, avec plus d´oestrogènes et moins de progestérone dans le sang, les conditions sont idéales pour stimuler la sécrétion d´ocytocine par l´hypophyse de la vache. Cette dernière complète l´action des prostaglandines PgF2 Alpha sur la contraction des muscles lisses de l´utérus.
La production d´ocytocine est également stimulée par la distension de l´utérus. Cette fois l´information n´emprunte pas la voie sanguine mais la voie nerveuse.
Toutes les conditions physiologiques sont réunies pour permettre l´expulsion du veau.
Le vétérinaire mime l´intervention du veau ou de l´utérus de la vache lorsqu´il injecte à la vache ou la génisse une association de corticoïdes et de prostaglandines pour déclencher le vêlage. Le déclenchement ne peut pas être réalisé avant le 270e jour de gestation. Le vêlage a lieu généralement une quarantaine d´heures après l´injection.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Carine Pothier (Limagrain) et Alexandre Maffre (céréalier) lors de la récolte de la luzerne : « Le contrat avec Limagrain permet de sécuriser notre approche ». © Limagrain
Ils sont céréaliers et cultivent de la luzerne pour des éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, sur l'exploitation d'Alexandre et Christophe Maffre, la luzerne est destinée à remplacer la betterave…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Anthony Balard, dans l'Aveyron. © B. Griffoul
"Mon chien électrique « fait maison » est bien pratique en aire d’attente"
Anthony Balard, dans l’Aveyron, a fabriqué un chien électrique pour l’aire d’attente qui permet de gagner dix minutes sur le…
Les 65 élevages en conventionnel sont tous situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la laiterie bretonne. © C. Pruilh
En Bretagne, la laiterieTriballat Noyal veut réduire les livraisons de lait conventionnel de moitié
La laiterie d’Ille-et-Vilaine veut baisser rapidement les livraisons de lait conventionnel, et le mettre sous cahier des charges.
 © J.-M. Nicol
Pas de chaleurs visibles sur mes vaches : que se passe-t-il ?
Les vaches ne parviennent-elles pas à exprimer leur comportement sexuel ou bien oublient-elles vraiment de venir en chaleur ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière