Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le comté prépare l'évolution de son cahier des charges

Limiter l'affouragement en vert, favoriser le pâturage... font partie de la liste des mesures.

Dans les filières conventionnelles, ils veulent tous faire du "sans OGM", du "pâturage"... Or, cela fait partie des promesses du comté. Nous devons rester attentifs à ne pas nous faire concurrencer. Dans notre filière comté, on voit l'affouragement en vert progresser, la taille des troupeaux augmenter. Et quand des résultats de qualité de l'eau se dégradent, nos élevages sont montrés du doigt. Il faut faire attention à notre image ; c'est elle que nous vendons à travers nos fromages !", rappelle Claude Vermot-Desroches, président du CIGC, le Comité interprofessionnel de gestion du comté.

Comment limiter la taille des exploitations ?

Après une année de travaux, le CIGC s'est prononcé en faveur d'une première liste de mesures, qui figureront dans le prochain cahier des charges. Elles restent à préciser et à être votées en assemblée générale. Elles seront alors proposées à l'Inao, "puis suivra une période d'échanges entre les administrations françaises et européennes, avant une publication espérée en 2020". Voici quelques exemples de mesures:

- Le CIGC souhaite limiter la taille des exploitations, mais il reste à  trouver la façon d'exprimer cette limite.

- Un minimum de 5 espèces prairiales dont 3 graminées et 2 légumineuses sera exigé pour augmenter la qualité des prairies semées.

- Un plan d'épandage individuel sera obligatoire. Les épandages de lisier seront possibles à partir d'un cumul annuel de températures positives de 200°C. Et il sera interdit de détruire les prairies avec des produits chimiques de synthèse.

- Les vaches devront disposer de plus de 50 ares de pâturage accessibles autour du point de traite. Il reste à définir la distance maximale entre l'entrée des parcelles et le point de traite.

- L'affouragement en vert sera interdit avant le 1er juin et limité à un cumul de 75 jours annuels, avec des périodes qui restent à définir. Le maïs en vert est géré dans le cadre de l'affouragement en vert.

- Pour préserver l'attention accordée individuellement à chaque animal, certains gestes de la traite doivent rester manuels : nettoyage, connexion des faisceaux trayeurs, élimination des premiers jets.

Le comté, c'est 2 600 exploitations pour 702 millions de litres.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière