Aller au contenu principal

Auvergne
Le cahier des charges de l´AOC saint-nectaire approuvé par le CNPL


En avril dernier, le CNPL (Comité national des produits laitiers) a donné son agrément au projet de décret sur les conditions de production de l´AOC saint-nectaire. Il a toutefois demandé que la réflexion se poursuive sur la technologie du fromage fabriqué en laiterie. Le décret devrait paraître courant 2007.
La plupart des conditions de production entreront aussitôt en vigueur, d´autres bénéficient de délais d´application. Ainsi, la suppression des fourrages fermentés qui avait soulevé de vifs débats ne sera totale qu´à partir de 2020.
Dans l´immédiat, la ration de base des vaches laitières, qui proviendra exclusivement de la zone, sera composée de 50 % de fourrages secs. Le concentré est limité à 30 % de la ration totale et contiendra au moins 60 % de céréales. Les animaux devront pâturer pendant au moins 140 jours par an. Le chargement est limité à 1,4 UGB par hectare et la fertilisation azotée à 130 unités, dont soixante d´origine minérale. La prairie permanente devra occuper au moins 90 % de la surface en herbe.

Un audit des exploitations en cours
Le nouveau cahier des charges prévoit également qu´en 2015 tous les animaux seront nés et élevés dans la zone ; mais, dès 2010, 80 % du troupeau devra répondre à cette obligation. Ce qui va demander à bon nombre d´éleveurs de revoir les stratégies de renouvellement dès cette année. Un audit de la totalité des exploitations concernées par ce décret est d´ores et déjà en cours afin d´évaluer les adaptations nécessaires.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière