Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Semences Prim´Holstein
Le Brésil est le principal client de Sersia-France

Le Brésil achète beaucoup de doses de taureaux Prim´Holsteins (210 000 doses) à Sersia (Oger-Uneco-Urceo...) mais à bas prix (2,40 euros/dose).


La société Sersia a vendu en 2002 quelque 210 000 doses de semences de taureaux Prim´Holstein au Brésil pour le compte de l´Oger, de Midatest, de l´Urceo, de l´UALC et de l´Uneco. Les unités de sélection Gènes-Diffusion et Unog ont leur propre circuit de commercialisation.
Avec près du tiers du total des importations (700 000 doses exportées), le Brésil est de loin le premier client de Sersia. Ce pays devance l´Australie, la Grande-Bretagne, l´Espagne, le Mexique, l´Irlande et la Belgique qui importent entre 40 et 80 000 doses/an. Bien qu´important en volume, le marché brésilien, très concurrentiel avec 160 millions de vaches, l´est beaucoup moins en termes de chiffre d´affaires.

« Nous faisons notre plus gros chiffre d´affaires avec le Brésil mais l´écart avec les autres pays est très faible », souligne Jacques Poulet, le directeur de Sersia. Et d´ajouter : « Près de 60 % de notre chiffre d´affaires est réalisé avec des pays de l´Union européenne. Ces derniers ont une meilleure connaissance de la qualité du travail effectué par les unités de sélection françaises et les conversions Interbull ont un impact moins négatif ».
Les conditions d´indexation variant d´un pays à l´autre, chaque index d´un taureau est converti dans les index du pays avec un coefficient de corrélation. Celui-ci pénalise plus ou moins les taureaux étrangers. « C´est particulièrement vrai avec les Etats-Unis pour les index de morphologie. » Et justement, dans bon nombre de pays dont le Brésil, « l´Interbull américain sert de référence ».
©Sersia

Baisse du chiffre d´affaires de 35 %
Le nombre de doses exportées par Sersia dans le monde se maintient depuis quatre ans (à l´exception de 2001 à cause de la fièvre aphteuse). Mais le chiffre d´affaires relatif aux ventes de semences de taureaux Prim´Holsteins a baissé de 35 % depuis 1998 à 3,5 millions d´euros en 2002. Cette forte baisse est due en partie à une baisse générale des prix de vente sur le marché mondial mais aussi à l´impact des crises de l´ESB et de la fièvre aphteuse...
Jacques Poulet envisage malgré tout l´avenir avec sérénité. « Avec plus de 600 taureaux testés par an, nous disposons d´une offre très large capable de satisfaire les exigences de nombreux pays. Par ailleurs, l´Institut de l´élevage et l´Inra travaillent pour améliorer la qualité de la conversion entre les index français et américains utilisée pour le classement Interbull. » La réouverture de frontières fermées pour cause d´ESB (Turquie, Vietnam, Bulgarie, Iran...) est également un bon point pour l´export.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Le prix du lait d'avril-mai de Lactalis insatisfaisant
Lactalis a annoncé un prix du lait de base de 341 €/1000 l en 41-33 en moyenne nationale, pour les mois d'avril et mai 2019. L'…
Vignette
" Nous optimisons le pâturage avec du topping "
Partisans du pâturage tournant dynamique, Pascal et Kévin Brodu pratiquent depuis deux ans le « topping », une fauche avant…
Vignette
Prix du lait en mars 2019 : 334 €/1000 litres de moyenne en Europe
Le prix du lait de mars 2019 affiche une relative stabilité dans l'Union européenne par rapport aux douze derniers mois.
Vignette
Bâtiment d'élevage : Des plaquettes de bois pour assainir l’aire paillée
Dans l'Aveyron, le Gaec des Piades utilise en sous-couche du bois déchiqueté. Il a un effet drainant, permet de réduire fortement…
Vignette
Avec Franck Gaudin, nutritionniste: comment on booste la production laitière aux USA
Nutritionniste aux États-Unis, Franck Gaudin a fait part de ses préconisations pour gérer des systèmes à haut niveau de…
Vignette
Tous les débouchés du veau nourrisson sont en difficulté
Veau de boucherie, jeunes bovins, exportations vers l’Espagne : les marchés du veau nourrisson sont tous malmenés en même temps.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière