Aller au contenu principal
Font Size

Lait : ça bouge à la ferme expérimentale des Trinottières !

Dans le Maine-et-Loire, la ferme expérimentale laitière des Trinottières, vit actuellement à l’heure des travaux. Le roto de 28 places vient de sortir de terre… Et cerise sur le gâteau, l’une des vaches du troupeau est sélectionnée pour participer au concours du Salon de l’Agriculture à Paris.

Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation. © DR
Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation.
© DR

Une opération de modernisation de la station des Trinottières est en cours avec la refonte du bloc traite, l’aménagement d’espaces supplémentaires pour le logement et les soins des vaches. Arriveront également en fin de chantier, 42 auges peseuses et un bâtiment génisses post-sevrage adapté à l’enjeu climatique. Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation et l’accès au roto par un tunnel souterrain, aujourd’hui en cours d’aménagement. Le confort du trayeur sera de mise grâce à la mise en place d’un plancher mobile. Un distributeur de concentré, intégré au roto, permettra de décupler le potentiel expérimental. Une balance et un dispositif de désinfection des pattes arrière sont également prévus et le parc d’attente sera équipé d’une barrière "poussante/raclante". Trois portes de tri (2 ou 3 voies) permettront d’aiguiller des vaches identifiées vers le local d’infirmerie pour des soins, le box d’insémination, etc.

Une vache est sélectionnée pour le Salon de l’agriculture

Mais ce n’est pas tout ! Les salariés de la ferme ne sont pas peu fiers car Malice, l’une des vaches du troupeau, a décroché son laisser-passer pour le prestigieux concours agricole de Paris. Elle fera partie de la délégation des 5 vaches Prim’Holstein représentant le Maine-et-Loire au SIA. Ultime épreuve du concours le 24 février 2020 dans le grand ring de la Porte de Versailles.

 

 

 

« Cette participation est une reconnaissance en soi de notre travail, avance Manon Gillier, responsable de la station expérimentale. L’élevage aux Trinottières se pratique en équipe et c’est ici le travail du collectif qui est reconnu. »

Enfin, le centre de formation pour apprentis, situé sur la ferme, fait le plein avec déjà trois trois promotions de certificat de spécialisation-lait. En phase avec le thème du Salon cette année : « L’agriculture vous tend les bras » !

Une boîte à solutions pour les éleveurs !

La ferme comporte un élevage de bovins laitiers et un élevage de porcs. Le programme d'expérimentation laitière vise à optimiser l’efficience alimentaire des vaches et génisses laitières et proposer des pratiques vivables pour l’éleveur, viables économiquement, durables et transposables en élevage. La station mène des travaux de recherche sur l’alimentation, dont l’objectif est d’apprécier l’impact des différents régimes sur les performances zootechniques, mais également sur les coûts de production, la qualité des produits, la santé et le bien-être animal, les émissions de gaz à effets de serre, les rejets azotés, le travail… L’ensemble des données collectées contribue à la mise au point de nouveaux indicateurs de suivi d’élevage en lien avec les outils de monitoring et la spectrométrie des laits.

https://pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/ferme-trinos-lait/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière