Aller au contenu principal

Lait : ça bouge à la ferme expérimentale des Trinottières !

Dans le Maine-et-Loire, la ferme expérimentale laitière des Trinottières, vit actuellement à l’heure des travaux. Le roto de 28 places vient de sortir de terre… Et cerise sur le gâteau, l’une des vaches du troupeau est sélectionnée pour participer au concours du Salon de l’Agriculture à Paris.

Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation. © DR
Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation.
© DR

Une opération de modernisation de la station des Trinottières est en cours avec la refonte du bloc traite, l’aménagement d’espaces supplémentaires pour le logement et les soins des vaches. Arriveront également en fin de chantier, 42 auges peseuses et un bâtiment génisses post-sevrage adapté à l’enjeu climatique. Le matériel de traite retenu est un roto de 28 places, en traite intérieure pour faciliter les actions de formation et l’accès au roto par un tunnel souterrain, aujourd’hui en cours d’aménagement. Le confort du trayeur sera de mise grâce à la mise en place d’un plancher mobile. Un distributeur de concentré, intégré au roto, permettra de décupler le potentiel expérimental. Une balance et un dispositif de désinfection des pattes arrière sont également prévus et le parc d’attente sera équipé d’une barrière "poussante/raclante". Trois portes de tri (2 ou 3 voies) permettront d’aiguiller des vaches identifiées vers le local d’infirmerie pour des soins, le box d’insémination, etc.

Une vache est sélectionnée pour le Salon de l’agriculture

Mais ce n’est pas tout ! Les salariés de la ferme ne sont pas peu fiers car Malice, l’une des vaches du troupeau, a décroché son laisser-passer pour le prestigieux concours agricole de Paris. Elle fera partie de la délégation des 5 vaches Prim’Holstein représentant le Maine-et-Loire au SIA. Ultime épreuve du concours le 24 février 2020 dans le grand ring de la Porte de Versailles.

 

 

 

« Cette participation est une reconnaissance en soi de notre travail, avance Manon Gillier, responsable de la station expérimentale. L’élevage aux Trinottières se pratique en équipe et c’est ici le travail du collectif qui est reconnu. »

Enfin, le centre de formation pour apprentis, situé sur la ferme, fait le plein avec déjà trois trois promotions de certificat de spécialisation-lait. En phase avec le thème du Salon cette année : « L’agriculture vous tend les bras » !

Une boîte à solutions pour les éleveurs !

La ferme comporte un élevage de bovins laitiers et un élevage de porcs. Le programme d'expérimentation laitière vise à optimiser l’efficience alimentaire des vaches et génisses laitières et proposer des pratiques vivables pour l’éleveur, viables économiquement, durables et transposables en élevage. La station mène des travaux de recherche sur l’alimentation, dont l’objectif est d’apprécier l’impact des différents régimes sur les performances zootechniques, mais également sur les coûts de production, la qualité des produits, la santé et le bien-être animal, les émissions de gaz à effets de serre, les rejets azotés, le travail… L’ensemble des données collectées contribue à la mise au point de nouveaux indicateurs de suivi d’élevage en lien avec les outils de monitoring et la spectrométrie des laits.

https://pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/ferme-trinos-lait/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière