Aller au contenu principal

Lait bio : bonnes perspectives à l’international

Collecte de lait biologique en France.
Collecte de lait biologique en France.
© Biolait

L’un des enjeux de la production laitière biologique est d’améliorer son taux de valorisation, sans tomber dans la course aux prix bas. Actuellement, seulement 65 % du lait bio est vendu en tant que tel. Lors du dernier salon Tech & Bio, à Valence (Drôme), Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence bio se voulait néanmoins confiante : « L’évolution à la hausse de la consommation de produits bios est une tendance de fond. Il existe des potentiels de croissance progressive avec l’élargissement de gamme et la restauration collective. »


Des opportunités en Chine et aux USA


Pourtant, de l’avis de plusieurs entreprises, c’est à l’international que les opportunités commerciales semblent les plus fortes pour le lait bio. En Asie notamment et plus particulièrement en Chine, en recherche de lait infantile et de lait UHT de grande qualité. « Le marché chinois s’est ouvert à cause des scandales sanitaires sur les produits alimentaires, explique Hippolyte Guégan, de la laiterie Le Gall, à Quimper. Mais, l’accès à ce marché est très compliqué car la Chine ne reconnaît pas le règlement bio européen. » L’un des grands groupes français est actuellement en négociation avec la Chine. S’il est finalisé, ce contrat pourrait faire « gravir une marche significative dans les conversions à la production de lait biologique en France », nous confie-t-on au sein du groupe. Hippolyte Guégan voit également des débouchés intéressants aux États-Unis pour « des produits frais et des produits qu’ils considèrent comme exotiques, tel que le lait chocolaté ». Des marchés plus petits mais à ne pas négliger également, à Hong-Kong, au Moyen-Orient et en Afrique de l’Ouest.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une astuce qui facilite…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables pour le système plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière