Aller au contenu principal
Font Size

Industries laitières
Lactalis poursuit ses achats avec Célia

Après l´accord avec Nestlé et l´achat du fromager italien Galbani,la dernière opération de Lactalis est le rachat de Célia, une laiterie dont trois quarts de la production sont des produits industriels.


Le groupe Lactalis a annoncé qu´il allait acheter la laiterie Célia (Mayenne). Cet achat par le premier groupe laitier français permettra de « consolider le développement des marques et produits spécialisés de Célia : Chaussée aux moines, le Marin (beurre), des laits infantiles. », et d´ajouter de nouveaux produits au panier de Lactalis.
Les produits industriels représentent trois quarts de la production de Célia. Lactalis prévoit de développer l´activité des laits infantiles et de la nutrition clinique, en utilisant son réseau commercial européen et international, ainsi que son potentiel en recherche et développement. Lactalis ne fabriquait pas ces produits.

De même avec le Chaussée aux moines, l´entreprise récupère une pâte pressée non cuite, « une famille très importante au niveau européen (47-48 % des fabrication fromagères en Europe), dont le marché est encore en développement, indique Luc Morelon, de Lactalis. Chaussées aux moines est bien positionné en France, mais il s´exporte peu. Nous allons travailler son développement à l´export. » Lactalis n´envisage pour l´instant pas de restructuration industrielle, « les deux sites de transformation de Célia étant déjà spécialisés ». Toute la zone de collecte et tous les livreurs de Célia seront repris par Lactalis.
Célia futur ex-partenaire dans le projet Herbignac d´une grande fromagerie de mozzarella sera-t-elle remplacée par Lactalis dans ce projet ? ©D. R.

Le projet d´usine de mozzarella à Herbignac menacé ?
Cette reprise d´une entreprise fortement impliquée dans les produits industriels modifiera peut être le prix du lait payé aux livreurs de l´entreprise lavalloise. Si Lactalis passe dans une autre classe de flexibilité(1), elle pourra appliquer une baisse supplémentaire du prix du lait plus forte. Actuellement, l´entreprise est dans la tranche nº2, et applique donc 1,98 euro pour 1000 litres de baisse supplémentaire pour le 3e trimestre.
Enfin, cette reprise pose la question de la poursuite ou non du projet d´usine de mozzarella à Herbignac (Loire-Atlantique), qui associe Célia aux coopératives Eurial-Poitouraine, Ingredia, et Terrena-Laïta. Au jour où nous mettons sous presse (18 septembre), rien n´est joué, les différents partenaires devant encore se rencontrer. Eurial-Poitouraine a rappelé que « la première pierre est prévue en fin d´année pour un démarrage de la production début 2008, et l´équipe commerciale travaille déjà à la prospection. » La coopérative ajoute que « des contacts avec d´autres partenaires apporteurs de lait ou de capitaux étaient en cours et sont accélérés ».

Quelle que soit l´issue de cette affaire, le projet de Lactalis à Pontivy se poursuit. Il s´agit d´augmenter les capacités de production de mozzarella de l´usine existante de Pontivy (de 18 000 à 45 000 tonnes).

(1) Classe de flexibilité : Une baisse supplémentaire du prix du lait est accordée aux entreprises produisant plus de 20 % de produits industriels. Entre 20 et 22,5 % de produits industriels, la flexibilité est de -0,99 ?/1000 l. Entre 22,5 et 25 % elle est de -1,98 ?, etc.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière