Aller au contenu principal

Lactalis pointée du doigt

Le rapport Disclose de plusieurs journalistes synthétise plusieurs années de « casseroles » du groupe Lactalis.

logo Lactalis
© Agriculteur normand

« Nous ne sommes pas surpris par le rapport Disclose. Il recense des faits soit connus, soit dont on se doutait », indique un élu d'une OP Lactalis. La nouveauté, c'est l'investigation de documents officiels et des témoignages. « Deux salariés de l'Office français de la biodiversité et des inspecteurs de l'environnement ont eu le courage de témoigner », ajoute la Confédération paysanne. Ce rapport est le fruit d'un travail d'un an de différents journalistes (Médiapart, France culture, Envoyé spécial...). Ils ont recensé des cas de pollutions de rivières, rapporté des témoignages sur le recyclage de fromages tombés à terre, dénoncé de l'évasion fiscale...

Des faits parfois anciens

Le rapport Disclose recense des faits anciens et plus récents. Lactalis reconnaît que des non-conformités ont existé, mais qu'elles ont été corrigées depuis. Lactalis a été condamnée à des amendes pour des cas de pollution : 250 000 € d’amende en mai 2019 (site de Retiers), et 100 000 € dont la moitié avec sursis en avril 2019 pour le site de Saint-Just-de-Claix (Étoile du Vercors) pour une pollution dénoncée depuis des années. Et le groupe indique que « sur les cinq dernières années, 22 stations d'épuration ont été construites ou modernisées. Les sites de de Retiers et de Saint-Just-de-Claix sont équipés de stations de dernière génération et il n'y a plus de rejet polluant. »

Lactalis explique le recyclage

Lactalis assure respecter la règlementation alimentaire en vigueur et ne pratiquer ni le mouillage du lait ni le recyclage de fromages souillés. « Les sites sont régulièrement contrôlés par les autorités françaises et étrangères.»

« Le recyclage des produits laitiers est inscrit dans les process HACCP (méthode d’analyse et de contrôle des risques sanitaires) des fromageries et laiteries. Les matières lait ou crème issues des démarrages et fins de séquences de production sont valorisées dans la préparation des produits. Après cette étape, la pasteurisation des produits garantit leur qualité sanitaire. En aucun cas, la proportion d’eau du produit fini n’est augmentée.
Le document « calcul de la standardisation » présenté faussement comme un guide formatant le mouillage du lait concerne en réalité un procédé de fabrication de fromage encadré par le Décret Fromage. Les critiques émises à ce sujet sont donc infondées.»

Concernant l'évasion fiscale, le groupe rappelle qu'il paye des impôts. Mais il en manque, selon les journalistes et la Confédération paysanne, qui indique avoir envoyé des éléments au parquet national financier en 2019.

Une OP contactée nous dit qu'elle ne se mêlera pas de ces histoires qui regardent les services de l'État et la justice. « Nous nous occupons de la répartition de la valeur. Mais cela montre le décalage qu'il y a entre les exigences envers les producteurs et celles envers de gros industriels comme Lactalis. En tout cas, vu les relations qu'il y a entre les producteurs et Lactalis, nous ne les soutiendrons pas. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Carine Pothier (Limagrain) et Alexandre Maffre (céréalier) lors de la récolte de la luzerne : « Le contrat avec Limagrain permet de sécuriser notre approche ». © Limagrain
Ils sont céréaliers et cultivent de la luzerne pour des éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, sur l'exploitation d'Alexandre et Christophe Maffre, la luzerne est destinée à remplacer la betterave…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Anthony Balard, dans l'Aveyron. © B. Griffoul
"Mon chien électrique « fait maison » est bien pratique en aire d’attente"
Anthony Balard, dans l’Aveyron, a fabriqué un chien électrique pour l’aire d’attente qui permet de gagner dix minutes sur le…
Les 65 élevages en conventionnel sont tous situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la laiterie bretonne. © C. Pruilh
En Bretagne, la laiterieTriballat Noyal veut réduire les livraisons de lait conventionnel de moitié
La laiterie d’Ille-et-Vilaine veut baisser rapidement les livraisons de lait conventionnel, et le mettre sous cahier des charges.
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière