Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

surtitre
L’abandon du glyphosate a un coût

Il n’est pas impossible de se passer de glyphosate pour contrôler ses adventices en interculture ou détruire ses couverts en système de non labour. Mais à quel prix ? Tour des alternatives avec l’Inra et les témoignages de trois agriculteurs.

Le glyphosate vit ses dernières années d’utilisation dans les pays de l’Union européenne. Décidée fin novembre 2017, la durée de sa réautorisation a été raccourcie à cinq ans. En France, le gouvernement a finalement retiré du projet de loi issu des EGA l'amendement anticipant son interdiction à partir de juillet 2021.

Dans un rapport sur les usages et alternatives au glyphosate(1), l’Inra met en lumière les difficultés liées à sa disparition. Toutefois, dans le réseau de fermes Dephy, 50% des systèmes avec labour et 25% de ceux avec travail du sol sans retournement de la terre n’utilisent jamais de glyphosate. Ce constat fait dire à l’Inra qu’ "il est possible, dans des conditions appropriées, de s’affranchir de l’utilisation de ce produit avec ce type de stratégie ». Fort de son analyse, l’institut propose donc des solutions alternatives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière