Aller au contenu principal

Normandie
La production de boeuf pénalisée par la nouvelle Pac

Dans les systèmes mixtes, herbagers, le maintien de la production de boeufs est remis en cause par la nouvelle Pac.


L´intérêt du maintien de la production de boeufs dans les systèmes mixtes lait + boeufs de Basse-Normandie semble mis à mal par la réforme de la Pac. C´est ce qu´ont affirmé Jérôme Pavie, de l´Institut de l´élevage, et Viviane Simonin, de la Chambre d´agriculture de la Manche, lors des Prairiales Normandie du Pin, le 17 juin dernier dans l´Orne.

D´après les simulations économiques, sans rien modifier dans le système avec une hypothèse de baisse de 20 % du prix du lait, l´application de la réforme de la Pac après 2006 induirait une baisse de revenu agricole de 20 % par rapport à la même situation en 2002. Il passerait de 25 500 euros à 20 100 euros. Les calculs ont été réalisés à partir d´une exploitation 100 % herbagère (85 ha), de type mixte lait + boeufs, avec un quota de 200 000 litres de lait produit par 45 Normandes. La marge boeuf actuelle est essentiellement composée de primes (PSBM, complément extensif, prime à l´abattage).
Augmenter le quota en abandonnant les boeufs
Elle va fortement chuter après la réforme de la Pac pour se situer en dessous de celle de la vache allaitante non primée. La quasi-totalité des primes boeufs seront en effet découplées et intégrées dans le droit à paiement unique.

Dans les conditions actuelles du prix du broutard, « la suppression des boeufs au profit de l´élevage de 16 vaches allaitantes non primées permettrait de compenser partiellement la perte de revenu sans toutefois revenir au niveau de revenu initial », a expliqué Jérôme Pavie. Mais la substitution des boeufs par des vaches allaitantes a des conséquences sur l´organisation du travail. La meilleure stratégie pour maintenir son niveau de revenu (26 500 euros) consisterait à augmenter le quota en abandonnant les boeufs, ou à s´agrandir avec des terres ayant une référence laitière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière