Aller au contenu principal
Font Size

Normandie
La production de boeuf pénalisée par la nouvelle Pac

Dans les systèmes mixtes, herbagers, le maintien de la production de boeufs est remis en cause par la nouvelle Pac.


L´intérêt du maintien de la production de boeufs dans les systèmes mixtes lait + boeufs de Basse-Normandie semble mis à mal par la réforme de la Pac. C´est ce qu´ont affirmé Jérôme Pavie, de l´Institut de l´élevage, et Viviane Simonin, de la Chambre d´agriculture de la Manche, lors des Prairiales Normandie du Pin, le 17 juin dernier dans l´Orne.

D´après les simulations économiques, sans rien modifier dans le système avec une hypothèse de baisse de 20 % du prix du lait, l´application de la réforme de la Pac après 2006 induirait une baisse de revenu agricole de 20 % par rapport à la même situation en 2002. Il passerait de 25 500 euros à 20 100 euros. Les calculs ont été réalisés à partir d´une exploitation 100 % herbagère (85 ha), de type mixte lait + boeufs, avec un quota de 200 000 litres de lait produit par 45 Normandes. La marge boeuf actuelle est essentiellement composée de primes (PSBM, complément extensif, prime à l´abattage).
Augmenter le quota en abandonnant les boeufs
Elle va fortement chuter après la réforme de la Pac pour se situer en dessous de celle de la vache allaitante non primée. La quasi-totalité des primes boeufs seront en effet découplées et intégrées dans le droit à paiement unique.

Dans les conditions actuelles du prix du broutard, « la suppression des boeufs au profit de l´élevage de 16 vaches allaitantes non primées permettrait de compenser partiellement la perte de revenu sans toutefois revenir au niveau de revenu initial », a expliqué Jérôme Pavie. Mais la substitution des boeufs par des vaches allaitantes a des conséquences sur l´organisation du travail. La meilleure stratégie pour maintenir son niveau de revenu (26 500 euros) consisterait à augmenter le quota en abandonnant les boeufs, ou à s´agrandir avec des terres ayant une référence laitière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Rozenn et Gilles Héluard. « Nous essayons de valoriser au maximum les effluents pour limiter les achats d’engrais minéraux. » © Gaec Héluard
Au Gaec Héluard, les effluents couvrent la moitié des besoins en azote
Dans le Morbihan, Rozenn et Gilles Héluard valorisent au mieux les engrais organiques pour réduire la facture des engrais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière