Aller au contenu principal

La prise en charge de la douleur a des impacts positifs sur la repro

La gestion de la douleur par un anti-inflammatoire non stéroïdien a des bénéfices à long terme sur la reproduction.

Vincent Mauffré. « L’amélioration du confort et une meilleure récupération des vaches peuvent être une stratégie pour améliorer les performances de reproduction. »
© V. Bargain

« À peu près toutes les interventions et pathologies affectant les vaches laitières entraînent de la douleur et une dérégulation de la réponse inflammatoire", a souligné Vincent Mauffré, de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, lors des journées nationales des groupements techniques vétérinaires (GTV). L’une des principales conséquences de la douleur est la baisse de la prise alimentaire. "Elle aggrave le déficit énergétique du début de lactation, avec des effets à long terme sur la reproduction comme par exemple l’altération de la qualité des ovocytesLes effets ne sont pas tous visibles immédiatement, mais peuvent apparaître quelques mois après la survenue de l’événement douloureux. »

Une stratégie pour améliorer les performances de reproduction

L’inflammation liée au déficit énergétique, aux infections (mammites, endométrites) ou encore au stress a elle aussi des conséquences sur la reproduction. Diverses études montrent qu’elle réduit l’expression des chaleurs, la croissance folliculaire, l’ovulation, la qualité des ovocytes et qu’elle augmente la mortalité embryonnaire. Prendre en charge la douleur et l’inflammation peut donc avoir des impacts positifs à long terme sur la reproduction. Des études montrent ainsi que l’apport d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) (meloxicam) entraîne une meilleure acceptation du veau, des tétées plus fréquentes, une amélioration du transfert colostral permettant une hausse de l’immunité chez le veau et une augmentation du temps passé couché et à ruminer. D’après une autre étude sur l’apport d’un autre AINS (carprofène), la prise alimentaire après le vêlage est améliorée, ce qui entraîne une augmentation de la production laitière sur toute la lactation. Une étude (Mc Dougall et al., 2016) réalisée sur 60 élevages de six pays européens montre par ailleurs que la prise en charge avec du meloxicam de la douleur et de l’inflammation lors de mammites améliore l’intervalle vêlage-insémination fécondante d’environ trois semaines. Et d’autres travaux (lors de mammites ou césarienne) que la longévité des vaches augmente en limitant le taux de réforme. « Globalement, le bénéfice d’une injection de meloxicam lors d’un épisode de mammite modérée s’élève à 42 euros par mammite et par an", rapporte Vincent Mauffré, citant une étude récente (Van Soest et al., 2018).

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière