Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La prise en charge de la douleur a des impacts positifs sur la repro

La gestion de la douleur par un anti-inflammatoire non stéroïdien a des bénéfices à long terme sur la reproduction.

« À peu près toutes les interventions et pathologies affectant les vaches laitières entraînent de la douleur et une dérégulation de la réponse inflammatoire", a souligné Vincent Mauffré, de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, lors des journées nationales des groupements techniques vétérinaires (GTV). L’une des principales conséquences de la douleur est la baisse de la prise alimentaire. "Elle aggrave le déficit énergétique du début de lactation, avec des effets à long terme sur la reproduction comme par exemple l’altération de la qualité des ovocytesLes effets ne sont pas tous visibles immédiatement, mais peuvent apparaître quelques mois après la survenue de l’événement douloureux. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
L’amélioration de la repro par la graine de lin est démontrée
L’apport d’une petite quantité de graines de lin extrudées raccourcit l’intervalle vêlage-insémination fécondante.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière