Aller au contenu principal

Economie laitière
La hausse de la production ne devrait pas faire baisser les prix en 2008

Selon l´Institut de l´élevage, c´est le déficit européen en viande bovine qui devrait permettre à la France de maintenir ses prix.


« La production française de gros bovins totaliserait 1,372 million de tonnes équivalent carcasse en 2008, en hausse de 2 % par rapport à 2007 », indiquent les dernières prévisions du Groupe économie du bétail de l´Institut de l´élevage. Pour autant, la hausse de production de 2008 ne devrait pas avoir d´impact négatif sur les cours. En effet, la France est le seul gros producteur de l´UE à voir sa production augmenter face à la demande croissance de l´Europe qui « s´enfonce dans son déficit ». Celui-ci pourrait atteindre 450 000 tonnes. La production européenne de viande bovine devrait se réduire de presque 1 % en 2008, du fait de baisses conséquentes de l´Allemagne, l´Italie, l´Irlande ou le Royaume-Uni.
450 000 tonnes de déficit en Europe
En France, les abattages de femelles allaitantes devraient compenser la baisse des réformes laitières. Le troupeau allaitant démarre l´année avec 89 000 vaches de plus. Les difficultés sur le marché du broutard pourraient conduire à la fin de la recapitalisation et libérer encore plus de femelles. De fait, les prix du maigre devraient rester sous pression en raison notamment du prix croissant des céréales. « Mais, signale l´Institut de l´élevage, nous n´avons que peu de lisibilité sur les choix des éleveurs qui ont été forcés de garder leurs broutards fin 2007. » Sans compter les incertitudes quant à l´évolution de la fièvre catarrhale. Au contraire, le veau de boucherie reprend quelques couleurs après le repli de la production en 2007. Le prix du veau gras s´est envolé et les prix des produits laitiers sont redescendus de leurs sommets. Les mises en place ont repris et les sorties devraient repartir à la hausse en 2008. Les sorties de jeunes bovins devraient également s´accroître. La forte baisse de la production de veaux de boucherie au cours du 1er semestre 2007 a en effet libéré des veaux laitiers pour la production de gros bovins.

Les plus lus

Danone recherche 100 millions de litres de lait

Déprise laitière et besoins croissants de l’entreprise sont les deux raisons pour lesquelles Danone cherche de…

Ramassage de vaches laitières de réforme avant le transport vers l'abattoir
Quel est le prix d'une vache laitière de réforme ?

L'année 2023, le prix de la vache laitière de réforme aura été marquée par le retour de la saisonnalité, après…

tous les membres associés et salariés du Gaec de l'Alliance en Moselle.
Installation en Gaec : « Malgré mon jeune âge, les associés m’ont rapidement fait confiance »
En Moselle, le Gaec de l’Alliance a accueilli Victor Cordel lorsqu’il n’avait que 24 ans. Le jeune agriculteur s'est très vite vu…
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien…
Sunlait signe avec un deuxième acheteur de lait : Maîtres laitiers du Cotentin

L’association d’organisations de producteurs de lait Sunlait, qui n’avait de contrat cadre qu’avec Savencia, vient de signer…

Près de 1000 producteurs de lait adhérent aux six OP Sunlait. La crainte d'une non collecte de lait à partir du 8 mars est présente, même si Savencia assure qu'elle a ...
Sunlait contre Savencia : à quatre semaines de la fin de leur contrat, les producteurs cherchent des solutions

Pour pousser l'industriel à discuter avec elle, Sunlait annonce qu'elle va se pourvoir en cassation contre Savencia, et qu’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière