Aller au contenu principal

La génomique contre la paratuberculose bovine

L'indicateur génomique Paradigm rend les plans d'assainissement plus efficaces.
L'indicateur génomique Paradigm rend les plans d'assainissement plus efficaces.
© A. Conté

Paradigm est le nom du programme de recherche génomique qui permettra d'améliorer le diagnostic des animaux sensibles à la paratuberculose bovine, et aux plans d'assainissement de gagner en efficacité. Il sera déployé en Prim'Holstein au cours du 1er semestre 2022 et en Normande d'ici un à deux ans. « Ce n'est pas une solution miracle. C'est un outil complémentaire à la prévention (hygiène, densité animale, équilibre de l'alimentation...) », insiste Arnaud Delafosse, directeur du GDS de l'Orne.

Aujourd'hui, le plan d'assainissement consiste en plusieurs mesures : séparation des veaux des adultes, mesures d'hygiène ; génisse testée à 24 mois... Si l'analyse est négative, la génisse est testée à nouveau douze mois plus tard. Etc. Cela a un coût et présente un risque si on détecte tardivement que cet animal était en fait excréteur.

Avec Paradigm, on obtient le profil génétique de chaque animal. Aujourd'hui, 5 % des bovins sont très sensibles (gros excréteurs) ; 20 % sont sensibles ; 50 % intermédiaires et 25 % résistants. Le protocole est allégé pour les animaux résistants (analyse tous les 24 mois). L'effort se porte sur les animaux sensibles.

Des taureaux résistants à la paratuberculose

« Si une génisse est identifiée très sensible, nous conseillons de la réformer. Si l'éleveur veut la garder, il fera des dépistages tous les six mois et l'inséminera avec un taureau résistant à la paratuberculose. » Aujourd'hui, une vache contaminée part à l'équarrissage. Il y a donc intérêt à réformer précocément des vaches très sensibles.

Paradigm permettra d'assainir plus efficacement l'élevage, et fera faire des économies au final. Et avec l'amélioration génétique des troupeaux, les réformes d'animaux très sensibles se réduiront.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Nous sommes passés en monotraite cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
En Europe, les prix du lait montent mais la collecte baisse encore
Les cotations des produits laitiers sont à des niveaux très élevés.
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des chemins à moindre coût.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière