Aller au contenu principal

Aide laitière couplée
La France doit faire vite


Comment maintenir la production laitière en région de montagne dans un contexte de suppression des quotas et de libéralisation des marchés ? « La France doit demander sans tarder à la Commission européenne de proposer en mai, dans le cadre du bilan de santé, une aide directe supplémentaire couplée au lait. La Commission est prête à accepter l´idée de cette aide pour l´ensemble des régions défavorisées à dominante économie laitière », affirme Jean-Pierre Carlier, consultant et expert auprès de la Commission européenne et de l´OMC. Faute de quoi la production laitière en montagne sera, selon lui, réduite de moitié en 2022 par rapport à celle d´aujourd´hui et les trois quarts des producteurs disparaitront.
« Une aide à l´hectare d´herbe, même importante, ne garantira pas à elle seule le maintien de l´activité laitière après la suppression des quotas ». Il estime qu´une aide couplée de 27-30 euros par 1000 litres serait nécessaire, et que son coût serait modeste au niveau de l´Union européenne.
Au travers de ce débat couplage-non couplage, la Commission doit décider si elle veut privilégier une activité économique à valeur ajoutée en montagne, ou si elle veut cantonner la montagne à un rôle environnemental et touristique.


Nécessaire au maintien de la production en montagne
Aucun des États membres n´est a priori opposé à l´idée d´une prime à l´hectare d´herbe majorée en montagne. Il n´en va pas de même pour une aide laitière couplée. En France, le sujet est très sensible. Il oppose dans un bras de fer le secteur des grandes cultures et celui de l´élevage. Et divise aussi le secteur laitier en opposant le Grand Ouest à la montagne. Pour Jean-Pierre Carlier, « il est très important que le dispositif figure dans les propositions de la Commission du 20 mai sous forme de règlement, car il sera par la suite très difficile à réintroduire ». Le Conseil des ministres demande généralement plutôt des ajustements ou compléments à la Commission qu´un changement d´orientation politique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
Grandes Cultures
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière