Aller au contenu principal

La fin de l'embargo russe permettrait à l'UE de retrouver ses débouchés dans le secteur laitier

Dans l'hypothèse où l'embargo russe serait levé, l'UE retrouverait très probablement de nouvelles opportunités d'exportations pour ses produits laitiers.

containers
© G. Omnès

L'Union Européenne est la zone qui a été le plus affectée par la baisse des importations russes de produits laitiers depuis la mise en place de l'embargo en août 2014. « D'après nos estimations, la perte du marché russe a été en équivalent lait de l'ordre de 2,05 milliards de litres à l'échelle de l'UE, soit l'équivalent de 1,3% de sa production intérieure », affirme Vincent Chatellier, économiste à l'Inra de Nantes, co-auteur d'une étude sur l'impact de l'embargo russe sur les productions animales.

Les effets ont été d'autant plus importants que la Russie était son premier client juste avant l'embargo, avec de surcroît des importations en croissance régulière. L'Allemagne, la Finlande, les Pays-Bas, la Lituanie et la Pologne sont les Pays les plus affectés. En 2010-2013, l'UE représentait 41% des approvisionnements de la Russie, juste devant la Biélorussie (39%) mais très loin devant les quelques autres fournisseurs que sont la Nouvelle-Zélande, la Suisse, l'Argentine et l'Uruguay (1 à 2% chacun) .

Peu de nouveaux fournisseurs et pas de développement de sa production

Mais dans l'hypothèse où l'embargo serait relevé par les autorités russes et où les ménages gagnerait en pouvoir d'achat, « il est probable que l'UE retrouverait une bonne part de ses débouchés historiques » , affirme-t-il. Car dans le secteur laitier, la Russie n'a pas été en mesure de trouver de nouveaux fournisseurs à la hauteur du repli de ses importations induit par l'embargo; la Biélorussie représente aujourd'hui 73% de ses approvisionnements.

Elle n'a pas non plus été en mesure de développer son offre intérieure de lait, même si le second plan russe d'investissement pour l'agriculture sur la période 2013-2020 place la filière laitière comme l'un des secteurs prioritaires et ambitionne d'accroître la production nationale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière