Aller au contenu principal

Marché porteur
La filière laitière bio recrute des éleveurs

La filière laitière bio va bientôt être à cours de lait et lance un appel aux éleveurs.

«En Bretagne, tout le lait produit en agriculture biologique est aujourd’hui valorisé en bio ! La filière ne va pas tarder à manquer de lait bio », annonce Inter bio Bretagne. L’interprofession précise que la consommation, tous produits confondus, est en hausse : les produits bio représentent aujourd’hui 3,6 % du marché alimentaire, mais ils connaissent une progression annuelle de 10 % depuis 1999.

APPEL À LA CONVERSION
Le baromètre CSA/Agence bio 2006 précise que 43 % des Français consomment des produits bio au moins une fois par mois, 23 % au moins une fois par semaine, 7 % tous les jours. 83 % des consommateurs affirment consommer bio pour préserver l’environnement. Face à une demande croissante, la production ne suit pas, et les transformateurs et distributeurs sont de plus en plus à la recherche de matières premières. Les produits laitiers suivent les mêmes tendances. « Les laiteries ont besoin de 6 millions de litres de lait bio supplémentaires, par rapport aux 60 millions qu’elles transforment déjà », précise Inter bio Bretagne. La production laitière bio, après avoir bien augmenté entre 2000 et 2004 jusqu’à 228,7 millions de litres, a légèrement baissé pour s’établir à 226,5 millions de litres en 2006. Pour relancer la production, Inter bio Bretagne cite plusieurs pistes : diminuer la sous réalisation des quotas laitiers des producteurs bio, plus importante que chez les conventionnels ; améliorer les performances techniques ; convertir de nouveaux élevages en agriculture biologique. ■ Costie Pruilh

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Avec 103 animaux pour deux stalles, le robot n’est pas saturé. La fréquentation du groupe des primipares est très bonne. © P. Arzul
[Premières lactations] Comment expliquer la sous-production dans cet élevage ?
Dans cet élevage robotisé, le travail sur les génisses paraît optimisé et pourtant il manque 4 kg de lait sur les premières…
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
 © V. Bargain
300 000 € investis dans un séchoir en grange thermovoltaïque
En Vendée, le séchoir thermovoltaïque du Gaec La Niro permet de sécher du foin, avec un rendement supérieur aux séchoirs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière