Aller au contenu principal

La ferme laitière bas carbone se déploie

L'interprofession laitière poursuit l'objectif de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre (GES) des fermes laitières françaises d'ici 2025. Pour cela, elle déploie la démarche Ferme laitière bas carbone depuis 2016. "Le Cniel a aidé à la réalisation de 500 diagnostics Cap'2ER. Il y en aura 500 autres en 2017. Nous cherchons des financements pour accompagner d'autres diagnostics, car nous avons reçu plus de 1000 demandes d'aide au diagnostic. Le programme a du succès !", chiffre Sophie Bertrand, du Cniel. En parallèle, le Cniel communique sur la démarche et ses résultats. 

La ferme laitière bas carbone s'appuie sur le projet de recherche Carbon dairy (2013-2018), piloté par l'Institut de l'élevage avec France Conseil élevage et les chambres d'agriculture. Celui-ci vise à réduire les émissions de GES de 3900 éleveurs laitiers répartis dans six régions. Ils ont réalisé leur diagnostic Cap'2ER et sont engagés dans un plan pour réduire leurs émissions de GES tout en améliorant les résultats économiques (lire Réussir Lait n° 295, p. 30).

En moyenne, 0,93 kg eq. CO2/l lait d'empreinte nette

En moyenne, un élevage laitier impliqué dans le programme Carbon dairy émet 1,04 kg eq.CO2/l lait. Il stocke 0,11 kg eq.CO2/l lait. Donc son empreinte carbone nette est de 0,93 kg eq. CO2/l lait. Les 10% les moins émetteurs dégagent en moyenne 0,87  kg eq. CO2/l lait. Ils se distinguent par une productivité des terres supérieure : 8 148 l/ha SFP contre 7 082 l pour la moyenne Carbon dairy.  Et une productivité animale supérieure : 8 221 l/VL contre 7 491 l pour la moyenne. Ils dégagent une marge brute supérieure de 14 €/1 000 litres. "Les systèmes intensifs à l'animal sont moins émetteurs, mais les systèmes très herbagers compensent leurs émissions avec du stockage de carbone", ajoute Samuel Danilo, de l'Institut de l'élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière