Aller au contenu principal
Font Size

La double peine des maladies iatrogènes

Un trouble de santé directement consécutif aux soins prodigués par les soignants à un patient malade est une maladie iatrogène. La plupart de ces troubles sont dus aux effets indésirables directs des médicaments et aux infections contractées dans un établissement de soins pour un total de plus de 20 000 décès et plus de 150 000 hospitalisations. Si les troubles directement imputables aux médicaments bien utilisés et dans la bonne indication sont probablement plus rares en médecine rurale qu’en médecine humaine, il y a pas mal à faire pour améliorer la pratique et la sécurité des soins. Un exemple parmi d’autres avec la sonde lactée qui sauve bien plus de veaux qu’elle n’en tue mais qui pourrait en tuer moins encore avec quelques précautions de bon sens.

Une sonde déglinguée

Il y a la sonde qui sert pour tout le monde - pour nourrir et réhydrater les veaux malades et pour donner le colostrum à un nouveau-né et qui, non désinfectée, contaminera le nouveau-né avec le virus du veau plus âgé. Il y a la sonde tout juste rincée et toujours humide dans laquelle prolifèrent toutes sortes de pathogènes qui infligeront parfois au veau malade une autre infection que celle pour laquelle vous le soignez. Il y a l’olive de la sonde que les veaux ont mordu et qui rabote au passage la muqueuse de l’œsophage en infligeant de douloureux ulcères. Il y a la sonde dont l’olive est prévue pour ne pas pouvoir pénétrer dans la trachée d’un veau de taille standard et qui, un peu trop grosse, abime l’œsophage d’un petit jumeau, voire même le déchire. Et puis il y a aussi la sonde déglinguée à force d’être pliée, cette sonde dont les morceaux tiennent ensemble par de l’adhésif et dont finalement un veau énervé avale un morceau au cours d’un sondage plus sportif qu’à l’accoutumée. Inutile de dire qu’il a fallu faire une trappe pour aller le chercher… Deux sondes au lieu d’une dans votre exploitation, un peu de détergent, de désinfectant et de toile émeri, ça n’est pas la mer à boire ! Un paquet d’aiguilles et de seringues à usage unique non plus.

"Quelques précautions de bon sens"
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière