Aller au contenu principal

La double peine des maladies iatrogènes

Un trouble de santé directement consécutif aux soins prodigués par les soignants à un patient malade est une maladie iatrogène. La plupart de ces troubles sont dus aux effets indésirables directs des médicaments et aux infections contractées dans un établissement de soins pour un total de plus de 20 000 décès et plus de 150 000 hospitalisations. Si les troubles directement imputables aux médicaments bien utilisés et dans la bonne indication sont probablement plus rares en médecine rurale qu’en médecine humaine, il y a pas mal à faire pour améliorer la pratique et la sécurité des soins. Un exemple parmi d’autres avec la sonde lactée qui sauve bien plus de veaux qu’elle n’en tue mais qui pourrait en tuer moins encore avec quelques précautions de bon sens.

Une sonde déglinguée

Il y a la sonde qui sert pour tout le monde - pour nourrir et réhydrater les veaux malades et pour donner le colostrum à un nouveau-né et qui, non désinfectée, contaminera le nouveau-né avec le virus du veau plus âgé. Il y a la sonde tout juste rincée et toujours humide dans laquelle prolifèrent toutes sortes de pathogènes qui infligeront parfois au veau malade une autre infection que celle pour laquelle vous le soignez. Il y a l’olive de la sonde que les veaux ont mordu et qui rabote au passage la muqueuse de l’œsophage en infligeant de douloureux ulcères. Il y a la sonde dont l’olive est prévue pour ne pas pouvoir pénétrer dans la trachée d’un veau de taille standard et qui, un peu trop grosse, abime l’œsophage d’un petit jumeau, voire même le déchire. Et puis il y a aussi la sonde déglinguée à force d’être pliée, cette sonde dont les morceaux tiennent ensemble par de l’adhésif et dont finalement un veau énervé avale un morceau au cours d’un sondage plus sportif qu’à l’accoutumée. Inutile de dire qu’il a fallu faire une trappe pour aller le chercher… Deux sondes au lieu d’une dans votre exploitation, un peu de détergent, de désinfectant et de toile émeri, ça n’est pas la mer à boire ! Un paquet d’aiguilles et de seringues à usage unique non plus.

"Quelques précautions de bon sens"
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière