Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La dégradabilité du maïs augmente avec le temps

Au fil des mois de conservation, la dégradabilité ruminale des fractions énergétiques et azotées de l’ensilage de maïs évolue. Une évolution à prendre en compte dans l’équilibre des rations.

Pendant les deux à quatre semaines qui suivent la fermeture du silo, les fermentations lactiques vont bon train et produisent des acides gras volatils à partir des sucres du fourrage. Mais sous la bâche, certains processus biochimiques persistent encore dans la masse de fourrage durant plusieurs mois et modifient la disponibilité des constituants du maïs. La dégradabilité ruminale de l’amidon et de la MAT de l’ensilage de maïs augmente au fil du temps. C’est pourquoi il convient généralement de revoir la ration des animaux au bout de quelques mois après l’ouverture du silo, pour assurer une bonne efficacité de la ration et ne pas augmenter le risque d’acidose.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière