Aller au contenu principal
Font Size

Du 14 au 20 septembre
La collecte a baissé d’environ 9 % pendant la grève du lait

D’après les chiffres officiels de collecte, l’impact national de la grève du lait est de l’ordre de 9 %. La participation a été très variable d’une région à l’autre, voire d’un canton à l’autre.

© FranceAgriMer

La grève du lait a duré deux semaines, du jeudi 10 au jeudi 24 septembre 2009. D’après les chiffres officiels de l’office FranceAgriMer (dépend du ministère de l’agriculture), un décrochage net apparaît dès la première semaine de grève (-4,2 %). Pendant la semaine du 14 au 20 septembre, seule semaine complète de grève, la collecte a baissé de 11 % par rapport à la même semaine en 2008.

Si l’on intègre l’effet campagne de 2 % — la collecte affichait déjà un retard de 2 % sur la semaine 36 — l’effet de la grève sur les volumes peut être estimé à 9 % pour la France entière la semaine où elle a été le plus suivie. Au final, l’impact sur la collecte du mois de septembre se monte à moins de 4,3 % en tenant compte de l’effet campagne de 2 %.

- 18% en Bretagne

La variabilité entre régions est forte. La Bretagne arrive en tête de la grève, avec une baisse de collecte de 18 % (1), suivie de près par la Basse- Normandie (-17 %) et Midi-Pyrénées (-15 %). En Franche-Comté et Bourgogne, par contre, la grève n’a pas entraîné de chute du volume livré en semaine 38. Toutefois, à l’échelle des cantons ou même des villages, de très gros écarts ont pu être observés, avec des échanges parfois houleux entre grévistes et non-grévistes.

Le nombre d’éleveurs ayant participé à la grève est plus difficile à apprécier, certains éleveurs ayant jeté leur lait pendant quelques jours voire un seul jour. Une chose est sûre, cette grève restera dans les mémoires et laissera des traces profondes. Elle impacte aussi la collecte des prochaines semaines. Conséquence inéluctable de coups de frein sur les concentrés, voire parfois de tarissements précoces… les deux premières semaines d’octobre affichent respectivement un repli de 4 et 3 % par rapport à l’année précédente.

Ailleurs en Europe, la grève a été peu suivie en dehors de la partie wallone de la Belgique (la fédération wallone des producteurs avance le chiffre de 315 élevages). En Allemagne, l’appel à la grève était illégal en application d’une loi anti-cartel. Les producteurs allemands, par ailleurs échaudés par les maigres avancées permises par la grève du printemps 2008 pourtant très suivie, ont très peu suivi le mouvement. Celle-ci avait à l’époque duré neuf jours pour une baisse d’environ 30 % du volume livré. ■  

(1) collecte hebdomadaire du 14 au 20 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
Maïs fourrage: c'est le grain qui dicte le stade de récolte, pas les feuilles !
Récolter au bon stade le maïs fourrage est essentiel : il en va de la qualité et de la conservation  de l'ensilage. Ne vous…
Frédéric Lenglet avec Indienne, une croisée montbéliarde x rouge suédoise x prim’holstein x jersiaise. « Les 110 hectares accessibles depuis le siège d’exploitation ont permis d’accueillir 200 vaches tout en gardant un système très pâturant. » © A. Conté
« Sécuriser le système fourrager pour produire 1 million de litres de lait bio »
Dans la Sarthe, Frédéric Lenglet est en passe de produire 1 million de litres de lait bio avec des vaches à 5 000 litres. Ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière