Aller au contenu principal

Du 14 au 20 septembre
La collecte a baissé d’environ 9 % pendant la grève du lait

D’après les chiffres officiels de collecte, l’impact national de la grève du lait est de l’ordre de 9 %. La participation a été très variable d’une région à l’autre, voire d’un canton à l’autre.

© FranceAgriMer

La grève du lait a duré deux semaines, du jeudi 10 au jeudi 24 septembre 2009. D’après les chiffres officiels de l’office FranceAgriMer (dépend du ministère de l’agriculture), un décrochage net apparaît dès la première semaine de grève (-4,2 %). Pendant la semaine du 14 au 20 septembre, seule semaine complète de grève, la collecte a baissé de 11 % par rapport à la même semaine en 2008.

Si l’on intègre l’effet campagne de 2 % — la collecte affichait déjà un retard de 2 % sur la semaine 36 — l’effet de la grève sur les volumes peut être estimé à 9 % pour la France entière la semaine où elle a été le plus suivie. Au final, l’impact sur la collecte du mois de septembre se monte à moins de 4,3 % en tenant compte de l’effet campagne de 2 %.

- 18% en Bretagne

La variabilité entre régions est forte. La Bretagne arrive en tête de la grève, avec une baisse de collecte de 18 % (1), suivie de près par la Basse- Normandie (-17 %) et Midi-Pyrénées (-15 %). En Franche-Comté et Bourgogne, par contre, la grève n’a pas entraîné de chute du volume livré en semaine 38. Toutefois, à l’échelle des cantons ou même des villages, de très gros écarts ont pu être observés, avec des échanges parfois houleux entre grévistes et non-grévistes.

Le nombre d’éleveurs ayant participé à la grève est plus difficile à apprécier, certains éleveurs ayant jeté leur lait pendant quelques jours voire un seul jour. Une chose est sûre, cette grève restera dans les mémoires et laissera des traces profondes. Elle impacte aussi la collecte des prochaines semaines. Conséquence inéluctable de coups de frein sur les concentrés, voire parfois de tarissements précoces… les deux premières semaines d’octobre affichent respectivement un repli de 4 et 3 % par rapport à l’année précédente.

Ailleurs en Europe, la grève a été peu suivie en dehors de la partie wallone de la Belgique (la fédération wallone des producteurs avance le chiffre de 315 élevages). En Allemagne, l’appel à la grève était illégal en application d’une loi anti-cartel. Les producteurs allemands, par ailleurs échaudés par les maigres avancées permises par la grève du printemps 2008 pourtant très suivie, ont très peu suivi le mouvement. Celle-ci avait à l’époque duré neuf jours pour une baisse d’environ 30 % du volume livré. ■  

(1) collecte hebdomadaire du 14 au 20 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière