Aller au contenu principal
Font Size

La charte Passion du lait pour capter de la valeur

Laïta déploie sa nouvelle démarche lait durable. Objectif : avoir fini en 2018 les diagnostics sur les 3420 exploitations collectées.

Laïta avait la charte Paysan breton. Elle l'a complètement revue pour composer Passion du lait, une démarche qui englobe toutes les activités du groupe, des élevages aux usines de transformation. Cette charte comporte quatre axes : qualité, environnement, bien-être animal et hommes et territoire.

"Passion du lait répond à une demande de nos clients internationaux. Les enseignes de la grande distribution sont aussi à l'affût de ce type de démarche, pour se différencier autrement que par le prix", présente Dominique Chargé, président de Laïta. "L'objectif est de nous distinguer de nos concurrents, de donner à nos clients une raison qu'ils nous choisissent plutôt qu'un autre. C'est donc un facteur clé de compétitivité, et un moyen de créer de la valeur, développe Christian Griner, directeur général adjoint de Laïta. La charte permettra de mieux résister aux crises, à la volatilité des prix, et aura donc in fine un effet sur le prix du lait."

Trois audits en élevage

Dans les exploitations laitières adhérentes aux trois coopératives fondatrices de Laïta (Even, Terrena, Triskalia), cela signifie trois audits : pour la charte des bonnes pratiques d'élevage, le diagnostic environnement Cap2ER de l'Institut de l'élevage, et le diagnostic bien-être animal. "Puis, un plan d'actions est réalisé avec l'éleveur. Il faut qu'il ait une incidence positive sur le travail et les résultats économiques", souligne Lauriane Toutain, coordinatrice Passion du lait. Y aura-t-il une plus-value pour les éleveurs qui vont loin dans l'évolution de leurs pratiques ? "On verra plus tard. Il faut déjà voir tous les diagnostics des adhérents", indique Guy Le Bars, président du groupe Even.

L'idée est déjà de faire savoir ce que les éleveurs et coopératives font déjà de bien. "En moyenne, nos troupeaux pâturent plus de 200 jours par an !", cite Guy Le Bars. Passion du lait est une démarche de progrès, avec des axes de travail, par exemple réduire de 20% les émissions de GES d'ici 2020. "Nous travaillons sur l'allongement des durées de conservation de nos produits, dans le cadre de la lutte antigaspillage. Nous testons des produits moins salés, moins sucrés, pour répondre à des attentes en matière de santé. Nous bannissons l'emploi de l'ammonium quaternaire, pour éviter toute trace dans le lait, etc."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière