Aller au contenu principal

Découplage, environnement.
La betterave, un aliment dans l´air du temps ?


En pente descendante depuis la mise en place des aides Pac en 1992, la betterave fourragère pourrait bien connaître des jours meilleurs dans les années à venir. Grâce au découplage notamment. « Le maïs sera découplé à hauteur de 75 %, ce qui devrait permettre la réintroduction ou l´augmentation des surfaces de betterave fourragère, qui, elle, n´était pas primée » espère Jean-Daniel Arnaud de l´ADBFM(1). Par ailleurs, « la diversité d´assolement rendue obligatoire dans la conditionnalité, favorisera la réapparition de cultures nouvelles. »
Un effet positif sur l´environnement
Autre atout de la betterave au goût du jour : son effet positif sur l´environnement. « En occupant le sol six à huit mois, elle est capable d´absorber la plus grande partie des quantités d´azote présentes. Toutes les parcelles qui ont fait l´objet d´une enquête derrière une prairie retournée montrent que les reliquats mesurés à l´automne étaient pratiquement tous inférieurs à 50 kg d´azote par hectare. » Des performances liées à la forte capacité d´absorption de l´azote du sol par la betterave, qui se prolonge jusqu´en octobre-novembre.
La betterave est aussi « l´un des aliments préférés des vaches laitières ». Pour un coût de production moyen de 450 euros/ha (récolte incluse), elle produit 16 000 à 20 000 UFL/ha. Et elle résiste bien à la sécheresse, car elle se rattrape à l´automne !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
La contractualisation de la viande issue du cheptel laitier, c’est maintenant
À compter du 1er janvier 2023, la contractualisation voulue par la loi Egalim 2 devient obligatoire pour les vaches de…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière