Aller au contenu principal
Font Size

Jersiaise : l’écart se creuse entre jeunes et confirmés

VJ HALEY (VJ Husky) allie potentiel laitier, TP et santé mamelle.
© A. Arkink

L’utilisation de taureaux d’origine danoise est restée majoritaire lors de la campagne 2015-2016, avec un trio de tête composé de VJ Husky, VJ Lure et VJ Link. Et les origines danoises se taillent la part du lion dans le nouveau catalogue Gen’France avec 14 mâles sur 20 proposés. Et le niveau génétique des jeunes creuse l'écart avec les testés sur descendance. « Parmi les six nouveaux jeunes taureaux génomiques danois, cinq ont un index de synthèse général (ISG) d’au moins 22 alors que le meilleur ISG parmi les huit taureaux danois confirmés sur descendance est à 19 », souligne Olivier Bulot, le directeur de l’organisme de sélection. Le taureau danois VJ Hilario, le meilleur des confirmés, est disponible en semence sexée. « Il est assez laitier et original par son père (Q Hirse). »
De leur côté, Bruce et Frontrunner, deux taureaux canadiens confirmés, s’illustrent en morphologie et en particulier "au niveau des membres et de la mamelle". Si vous êtes plutôt attiré par le style néo-zélandais, mieux vaut se tourner vers Kingpin (confirmé et leader dans son pays) ou Diesel (génomique). Côté Américains, sachez que le taureau Vandrell ne répondant finalement pas aux critères d'importation a été remplacé par Formidable. "Ce jeune taureau, fils de Score, est extrêmement laitier (+ 1482 kg), tout en ayant de très bons critères fonctionnels : Cellules 2.91, fertilité + 1.1 et longévité + 6.0. Ses filles seront de format normal avec beaucoup de caractère laitier".  Une dizaine de taureaux sont proposés en semence sexée(1).

(1) Catalogue disponible sur www.lajersiaise.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière