Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Joël Pitrel, éleveur dans la Manche
" Je recours à la bineuse de la Cuma depuis quinze ans "

Joël Pitrel, éleveur dans la Manche
© DR

« J’exploite 75 hectares en conventionnel et j’utilise la bineuse que nous avons achetée en Cuma, depuis quinze ans. C’est une bineuse six rangs qui peut combiner en un seul passage un désherbage mécanique sur l’interrang et un chimique sur le rang. Mais j’ai utilisé cette possibilité les trois premières années seulement, car il était trop délicat d’allier à la fois les conditions idéales pour une bonne efficacité de traitement (humidité de l’air, sol frais) et celles favorables au binage (temps chaud et sec).

Passage à 8-10 feuilles du maïs

Désormais, je réalise un premier passage en post-levée précoce. Et j’interviens mécaniquement au second passage. Je bine juste avant le recouvrement de l’interrang, vers 8-10 feuilles du maïs. Le sol doit être bien ressuyé et il faut de la chaleur les deux jours suivants pour dessécher les adventices déracinées.

J’interviens sur un sol nivelé et suffisamment affiné. L’écartement entre rangs est de 75 cm. Le passage de l’outil s’effectue à 10 km/h. Cette vitesse permet un buttage du rang par projection de terre, ce qui permet de limiter partiellement le salissement du rang. Le temps passé (2 ha/h) est plus élevé qu’un traitement effectué au pulvérisateur, mais comme j’ai seulement une douzaine d’hectares de maïs, je peux tout faire dans l’après-midi. Je bénéficie d’une plage d’intervention plus large qu’avec le pulvé et je peux biner même s’il y a un peu de vent.

Attention avec les vivaces

J’accepte un peu plus de salissement mais les rendements sont au minimum de 16 tMS/ha, tout en maintenant un niveau de propreté des parcelles très correct. Une année sur cinq, j’ai besoin d’effectuer un second passage. Cela a été le cas il y a deux ans avec un mois de juin très humide qui avait favorisé les relevées d’adventices, ou lorsque les mauvaises herbes sont trop développées. Seuls les liserons posent problème. Dans ce cas, je passe un coup de pulvé et je sème une prairie temporaire après le maïs pour les éliminer dans la rotation.

La bineuse permet de réduire sensiblement les herbicides (IFT à 0,70). Nous sommes peu nombreux à y recourir au sein de la Cuma. L’an dernier, deux adhérents, qui ne l’utilisaient pas d’habitude, l’ont toutefois empruntée pour se débarrasser de ray-grass résistants aux herbicides. »

« La réussite dépend des conditions climatiques »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Canicule : Les vaches n’apprécient pas le stress thermique
La chaleur n’est pas bonne pour les vaches, surtout les hautes productrices. Au-delà de la baisse de l’ingestion et de la…
Vignette
Quels équilibres sur les marchés mondiaux du lait à horizon 2030 ?
L'Union européenne, deuxième zone productrice de lait et exportatrice, devrait progresser plus lentement en collecte à l'avenir…
Vignette
La brumisation, un petit confort supplémentaire
Couplée à une ventilation efficace, la brumisation peut réduire la température de quelques degrés. Mais, l’effet réel des…
Vignette
« Le passage au bio a sauvé mon exploitation robotisée »
Nicolas Roybin a mené sa conversion au bio de main de maître, tout en maintenant la productivité du troupeau et en atteignant son…
Vignette
Les négociations sur les contrats laitiers aboutiront-elles d'ici juillet ?
L'intégration d'un indicateur coût de production dans les formules de prix des contrats pose des difficultés.
Vignette
La France, pas une terre de lait ?

«On est face à un paradoxe français. Nos produits laitiers ne sont pas portés par…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière