Aller au contenu principal

« Je reçois un SMS d’alerte en cas de dysfonctionnement de ma clôture électrique »

« J’ai une centaine de bovins et je livre le lait de mes 40 Abondance en AOP reblochon. Elles pâturent nuit et jour, sept à huit mois de l’année. Le parcellaire herbager compte 25 hectares pour les vaches et 15 ha pour les génisses. Les parcs se situent dans un rayon de 3 à 4 km autour du siège d’exploitation, et sont tous équipés de clôtures électriques. Depuis le début de la saison, j’utilise une clôture connectée qui permet de m’avertir par SMS en cas de dysfonctionnement. C’est une sécurité pour intervenir vite et limiter les incidents si un animal s’échappe. D’autant que sur le secteur, la pression d’urbanisation est forte et la circulation importante.

VigiFence se présente sous la forme d’un petit boîtier que l’on scratche sur un piquet de clôture. Il comporte deux fils : l’un se branche sur le fil de la clôture, l’autre est relié à la terre. Au préalable, nous avons enregistré le boîtier sur le site internet de la start-up (1) qui a inventé ce système de surveillance. Alimenté par une pile d’une durée de vie de deux ans, l’appareil se met en route automatiquement. Le boîtier repère les baisses de tension comme le fait un testeur, et les communique via la technologie Sigfox (réseau à basse fréquence) vers les serveurs VigiFence. Le service m’envoie automatiquement un message s’il y a un défaut de courant, si le niveau de la pile commence à faiblir ou si le dispositif lui-même présente un défaut. J’ai fait le test pour essayer et j’ai reçu un SMS dans les minutes qui ont suivi. Par ailleurs, je reçois chaque jour un SMS « preuve de vie » qui m’assure le bon fonctionnement de la clôture.

Un boîtier de suivi prêt à l’emploi et universel

Ce dispositif est particulièrement pratique pour les parcelles éloignées sur lesquelles je ne me rends pas forcément très régulièrement. Cela évite aussi des déplacements inutiles et les vérifications avec le testeur à clôtures. Je dispose actuellement d’un seul boîtier. Je le déplace de parc en parc selon mes besoins. L’installation prend 30 secondes. Certaines parcelles sont plus stratégiques à équiper que d’autres (grande surface, relief accidenté limitant la visibilité, nombreuses haies ou route attenante).

Le boîtier coûte 207,50 € HT, auquel il faut ajouter le forfait au service d’alerte en fonction de son usage. J’ai opté pour la formule d’un an à 50 €. Un autre objet connecté pourrait aussi nous faciliter la vie prochainement : un détecteur de niveau d’eau dans les bacs. »

(1) www.thingonair.com
La technologie Sigfox couvre plus de 94 % du territoire
« Utiliser la clôture connectée est simple et rassurant »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière