Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan
" J'ai aménagé un nouveau silo avec des blocs béton "Lego" "

Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan. « C’est un concept pratique, rapide et modulable. » © DR
Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan. « C’est un concept pratique, rapide et modulable. »
© DR

 

 
Les blocs mesurent 160 cm de long, 80 cm de large et 80 cm de haut. Ils sont empilables et pèsent plus de 2,3 t chacun (1 m3 de béton). © DR
« J’ai acheté mes premiers blocs en béton empilables en 2014 pour remplacer un silo taupinière. Ils s’emboîtent comme des Lego grâce à leur forme. Chaque bloc (160 cm x 80 cm x 80 cm) m’a coûté 80 €. On en trouve dans les enseignes de matériaux. C’est plus intéressant économiquement que de faire monter un silo en béton banché à 85 €/m2. J’ai fait empiler trois rangées non scellées de blocs Lego pour bâtir un silo de 32 m de long, 8,50 m de large et 2,40 m de haut. J’ai opté pour une finition lisse sur la dernière rangée. La largeur de 80 cm est sécurisante pour s’y déplacer et elle permet de disposer les silos sacs sur le bord juste avant le chantier d'ensilage. C’est ainsi plus facile de confectionner le silo. Le fourrage est aussi mieux tassé et en conséquence, il se conserve mieux que dans une taupinière ou un silo sur-rempli. J’apprécie aussi le côté évolutif. On peut allonger le silo, en fermer un bout, voire même le déplacer… Et puis, si dans dix ans, on veut tout enlever, il sera possible de revendre les blocs ! L’inconvénient, c’est que les blocs ne se déplacent pas avec le matériel de ferme. Ils sont déposés par le fournisseur à l'aide d'un camion grue équipé d'une pince. Pour modifier le silo, l’entreprise m’a facturé 100 €/h pour le transport et le déplacement de dix blocs. Il faut aussi avoir un sol stable. Compte tenu de leur poids (2,3 t), mieux vaut bien compacter le sol et ferrailler la dalle avec un treillis sous la largeur des murs. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière