Aller au contenu principal

Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan
" J'ai aménagé un nouveau silo avec des blocs béton "Lego" "

Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan. « C’est un concept pratique, rapide et modulable. » © DR
Patrick Le Martelot, éleveur dans le Morbihan. « C’est un concept pratique, rapide et modulable. »
© DR

 

 
Les blocs mesurent 160 cm de long, 80 cm de large et 80 cm de haut. Ils sont empilables et pèsent plus de 2,3 t chacun (1 m3 de béton). © DR
« J’ai acheté mes premiers blocs en béton empilables en 2014 pour remplacer un silo taupinière. Ils s’emboîtent comme des Lego grâce à leur forme. Chaque bloc (160 cm x 80 cm x 80 cm) m’a coûté 80 €. On en trouve dans les enseignes de matériaux. C’est plus intéressant économiquement que de faire monter un silo en béton banché à 85 €/m2. J’ai fait empiler trois rangées non scellées de blocs Lego pour bâtir un silo de 32 m de long, 8,50 m de large et 2,40 m de haut. J’ai opté pour une finition lisse sur la dernière rangée. La largeur de 80 cm est sécurisante pour s’y déplacer et elle permet de disposer les silos sacs sur le bord juste avant le chantier d'ensilage. C’est ainsi plus facile de confectionner le silo. Le fourrage est aussi mieux tassé et en conséquence, il se conserve mieux que dans une taupinière ou un silo sur-rempli. J’apprécie aussi le côté évolutif. On peut allonger le silo, en fermer un bout, voire même le déplacer… Et puis, si dans dix ans, on veut tout enlever, il sera possible de revendre les blocs ! L’inconvénient, c’est que les blocs ne se déplacent pas avec le matériel de ferme. Ils sont déposés par le fournisseur à l'aide d'un camion grue équipé d'une pince. Pour modifier le silo, l’entreprise m’a facturé 100 €/h pour le transport et le déplacement de dix blocs. Il faut aussi avoir un sol stable. Compte tenu de leur poids (2,3 t), mieux vaut bien compacter le sol et ferrailler la dalle avec un treillis sous la largeur des murs. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
dépotage à Méautis, Manche
Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce
Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron…
Matthias Frei, éleveur en Gaec dans les Vosges
"A cause des sécheresses, nous élevons moins d'animaux"
Matthias Frei, en Gaec dans les Vosges avec des vaches laitières et allaitantes, témoigne d'un été qui pénalise encore les…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière