Aller au contenu principal

Isigny Ste-Mère lance la construction de sa sixième tour de séchage

Pour accompagner la montée en puissance de ses productions de poudres de lait infantile, la coopérative normande vient d’inaugurer un laboratoire ultramoderne exclusivement dédié au lait infantile.

Plus de la moitié des 410 millions de chiffre d‘affaires d’Isigny Sainte-Mère(1) provient  de la production de poudres de lait infantile. En 2018, 40 000 tonnes ont été fabriquées dans les cinq tours de séchage de la coopérative, ce qui la place parmi les leaers européens. L'outil est arrivé aujourd'hui à saturation. Une sixième tour, dont le projet avait été annoncé lors de l'AG de 2018, permettra d’augmenter la capacité de production de l’outil de 25 000 tonnes. Les travaux ont démarré en mars, pour une mise en route prévue au deuxième semestre 2020. « Nous avons déjà les marchés », affirme le président d'Isigny Sainte-Mère, Arnaud Fossey. La nouvelle unité représente un investissement de 65 millions d'euros (M€). Elle fait partie d’un programme d’investissement de 150 millions d'euros sur trois ans (2019-2021) qui a été annoncé le 1er mars dernier lors de l’inauguration du nouveau laboratoire d’analyses dédié exclusivement à la poudre de lait infantile.

Programme de 150 millions d’euros sur trois ans

La construction de ce nouveau laboratoire (7 M€) était indispensable pour accompagner cette croissance. Un million d’analyses y seront réalisées chaque année par 80 personnes, grâce à 300 équipements de pointe, à raison de 250 analyses par lot de 15 à 20 tonnes : des analyses physicochimiques, bactériologiques, mais aussi gustatives. « Plus de 250 formules différentes sont élaborées en partenariat avec nos clients, souligne Daniel Delahaye, directeur général de la coopérative. Le fait d’avoir un laboratoire en interne nous permet d’être plus réactifs par rapport aux analyses en production, le temps de réponse est plus court. » Il permet de réaliser les plans de contrôles pour vérifier que les formules sont conformes aux normes ISO, aux réglementations de chaque pays et aux exigences des clients. Le laboratoire est en cours de certification Cofrac, norme reconnue internationalement. " Elle permettra de faire des analyses pour des fabricants extérieurs, mais elle est surtout destinée à rassurer nos clients français et étrangers sur notre expertise.»

80 % des poudres infantiles fabriquées par la coopérative partent à l’export. 30 % de ces 80% sont exportés vers la Chine, notamment via son partenaire Biostime (entré au capital à hauteur de 20 % ). Isigny détient aussi des marchés en France, en Europe, au Moyen-Orient, dans d’autres pays asiatiques… « Toutes nos formules sont des formules ouvertes. Nous sommes des façonniers : nous travaillons pour des sociétés distributrices (des sociétés pharmaceutiques ou spécialisées dans le lait infantile), très rarement en mariant nos marques (en dehors de Biostim) ", précise Daniel Delahaye. Chaque jour, 2,5 millions de bébés sont nourris par Isigny  dans le monde. Une lourde responsabilité : " le lait infantile est un métier du détail, de la rigueur, on n’a pas le droit à l’erreur ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière