Aller au contenu principal

Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »

Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien apprenti.

Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée : « Le fait de savoir que l’outil que j’ai créé va perdurer est une grande satisfaction. »
© V. Bargain

« Après avoir travaillé sept ans comme technicien légumes pour une coopérative en Bretagne, je me suis installé en 1996 avec ma femme, en reprenant l’élevage laitier de mes beaux-parents. J’ai tout appris en arrivant. Pendant près de trente ans, j’ai exercé le métier d’éleveur laitier que j’adore toujours. Un nouvel associé a remplacé ma femme en 2012. L’exploitation compte aujourd’hui 80 vaches pour 800 000 litres de lait et 125 hectares.

Depuis plusieurs années, j’étais en réflexion pour savoir comment faire évoluer l’entreprise. Il y a quatre ans, nous avons eu un apprenti, qui est resté deux ans sur la ferme. Il avait déjà à l’époque exprimé le souhait de s’installer, mais il n’était pas prêt.

Aujourd’hui, il l’est et nous en avons rediscuté. Je lui ai dit que je serais d’accord pour lui céder mes parts au sein du Gaec. Il s’entend bien avec mon associé. Et comme nous arrivons en 2024 à la fin des remboursements des prêts JA de mon associé, l’entreprise a la capacité d'installer un jeune. Il y a des phases plus favorables que d’autres à la transmission. J’ai donc décidé de saisir cette opportunité.

J’ai suivi une formation en collectif à la transmission organisée par la chambre d’agriculture. Les experts m’ont indiqué les points de vigilance, puis j’ai pris rendez-vous avec un conseiller de gestion et les banques. Le conseiller MSA qui intervenait dans la formation m’a aussi indiqué que pour moi, l’âge de la retraite serait 64 ans. Je n’ai que 55 ans et il me reste donc neuf ans avant la retraite.

L’exploitation est dimensionnée pour deux et il serait difficile de prendre un salarié. Je vais donc exercer un autre métier jusqu’à 64 ans. J’ai suivi une formation de la MSA « Continuer ou se reconvertir ». Et je réalise actuellement un bilan de compétences qui dure huit matinées sur trois mois. Je suis serein et enthousiaste pour mon avenir. Et le fait de savoir que l’outil que j’ai créé va perdurer est une grande satisfaction. »

Les plus lus

tous les membres associés et salariés du Gaec de l'Alliance en Moselle.
Installation en Gaec : « Malgré mon jeune âge, les associés m’ont rapidement fait confiance »
En Moselle, le Gaec de l’Alliance a accueilli Victor Cordel lorsqu’il n’avait que 24 ans. Le jeune agriculteur s'est très vite vu…
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée
Installation en élevage laitier : « Je transmets ma ferme neuf ans avant ma retraite »
Georges Marhic, éleveur laitier en Vendée a décidé de transmettre, avant la fin de sa carrière, son exploitation à un ancien…
Près de 1000 producteurs de lait adhérent aux six OP Sunlait. La crainte d'une non collecte de lait à partir du 8 mars est présente, même si Savencia assure qu'elle a ...
Sunlait contre Savencia : à quatre semaines de la fin de leur contrat, les producteurs cherchent des solutions

Pour pousser l'industriel à discuter avec elle, Sunlait annonce qu'elle va se pourvoir en cassation contre Savencia, et qu’…

Elevage laitier bio
Comment évolue le prix du lait bio ?

Alors que l'écart entre le prix du lait bio et le prix du lait conventionnel n'était plus que de 40 euros les 1000 litres…

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec Les chênes clairs, en Haute-Savoie : « Ce n'est pas que l'essai du jeune ; c'est l'essai de tous les associés, autour d'un projet ...
Installation en Gaec : « Nous avons réalisé un suivi en relations humaines lors de notre année d'essai »

Aurélie Hudry, une des associés du Gaec les chênes clairs, en Haute-Savoie, a réalisé deux essais avant de s’installer. Le…

Victoire Guéret, François Guéret et Delphine Guéret, éleveurs en Eure-et-Loir
Transmission : « Nous investissons un million d’euros pour installer nos filles sur notre exploitation laitière »

En Eure-et-Loir, dans la famille Guéret, la transmission de l’élevage laitier familial passe par des choix d’investissement…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière