Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gérer la grande douve avec discernement

Une réflexion approfondie qui mêle contrôle des zones à risque et protocoles de traitement ciblés sont nécessaires pour maîtriser la grande douve. Les délais de sûreté et d’attente compliquent la lutte.

Les contraintes d’utilisation des douvicides ne permettent plus les traitements systématiques de rentrée, qui étaient souvent la règle autrefois, sans véritable analyse du risque. La gestion de la fasciolose, maladie provoquée par la grande douve, ne doit pas être négligée pour autant, mais elle demande désormais beaucoup de discernement. Évaluer l’infestation donc, identifier les zones de contamination, mettre en œuvre des mesures d’aménagement des parcs et de gestion de la pâture de nature à réduire le risque et, enfin, envisager lorsque nécessaire un protocole de traitement, qui peut s’avérer assez complexe. Une démarche qui nécessite l’aide du vétérinaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière