Aller au contenu principal

Gènes Diffusion ajuste les index de ses taureaux Holstein à chaque élevage

Avec son programme Génétique haute performance (GHP), le groupe propose de moduler les index de ses taureaux Holstein en fonction des caractéristiques de chaque élevage grâce à l'analyse des micro-organismes présents dans l’intestin des vaches.

© Gènes Diffusion

Avec son nouveau programme « Génétique Haute Performance », Gènes Diffusion propose depuis le 1 er mai de personnaliser les index de ses taureaux Holstein en fonction des caractéristiques de chaque troupeau. L’objectif est d’améliorer la précision des index des taureaux en tenant compte de l’effet troupeau. En effet, même avec des index fiables, l’impact d’un taureau sur sa descendance varie en fonction de l’environnement propre à chaque élevage (alimentation, statut sanitaire, stress thermique…).

« Cela va être une révolution dans le monde de la génétique bovine puis de la génétique animale dans les années à venir », a annoncé Claude Grenier, directeur général du groupe Gènes Diffusion, lors d’une conférence de presse organisée le 30 avril.

Lire aussi : Des index plus personnalisés grâce aux bactéries

microbiote programme ghp

Pour prendre en compte l’effet troupeau, l’équipe R&D de Gènes Diffusion a eu l’idée de s’appuyer sur le séquençage des micro-organismes (le microbiote) présents dans l’intestin des vaches de chaque élevage. Quatre ans de recherches ont permis d’associer le profil du microbiote intestinal issu d’un échantillon de bouses prélevé sur 10 vaches représentatives du troupeau avec les résultats du contrôle de performance : lait, taux, matière utile et cellules. Et ceci pour chaque taureau holstein utilisé. Ce lien a été rendu possible par l’utilisation des données d’élevages issues de la plateforme de big data commune à Gènes Diffusion et le groupe Seenergi. « Notre logiciel d’accouplement Optigen va utiliser les nouvelles données pour accoupler chacune des femelles », a précisé Sylvie Patey, chef de projet du programme GHP.

 

 

 

Une adhésion sur la base d'un contrat de trois ans

 

 

 

L’adhésion à ce programme  se fait sur la base d’un contrat de trois ans. Gènes Diffusion table dans un premier temps sur 20 % de sa clientèle. Le service est facturé 500 € par an. Par ailleurs 49 € seront facturés pour chaque Holstein mise à la reproduction. Ce tarif tient compte des investissements en R&D, de la collecte annuelle des bouses en élevage avec génotypage de leur microbiote, mais aussi des doses de semence utilisées... Il faut y ajouter 20 € en cas d’utilisation de semence sexée. Le programme GHP nécessite que tous les animaux soient génotypés. Le groupe propose une aide de 5 € pour le génotypage des génisses et de 9 € pour les vaches. Les femelles doivent également être au contrôle de performance.

 

 

 

Qui est concerné ? Même si Seenergi a développé un partenariat avec Gènes Diffusion depuis 2017, ce service sera proposé à tous les éleveurs de l’Hexagone utilisant des taureaux Holstein issu du catalogue Gènes Diffusion. L’étape suivant pourrait être le développement de ce programme pour les races Normande et Charolaise. Par ailleurs, le concept de Conseil Haute Performance (CHP) devrait être mis en place en collaboration avec le groupe Seenergi au cours du deuxième semestre 2022.

 

 

 

A retenir :                                                                                                                                                                       Personnalisation des index des taureaux Holstein de Gènes Diffusion. Ce service s’adresse exclusivement aux élevages Holstein ayant génotypé 100 % de leurs femelles et inscrits au contrôle de performance.

 

 

 

Un début de retour sur investissement à partir de la troisième année

 

 

 

Gènes Diffusion évalue un coût additionnel de 10 €/vl/an par rapport à une utilisation classique des taureaux. « Le gain lié à la production laitière et aux taux est de 85 €/vl/an, soit un bénéfice net de 75 €/vl/an. Pour un troupeau de 100 vaches selon représente un gain de 7 500 € par an en changeant aucune pratique », selon Claude Grenier. Le retour sur investissement commence à se faire sentir à partir de la troisième année. « On arrive en pleine vitesse de croisière au cours de la sixième-septième année lorsque tous les animaux en lactation sont issus du programme GHP. »

 

 

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Sodiaal annonce des prix du lait en hausse
Le prix du lait conventionnel d'octobre est compris entre 428 et 443 € les mille litres selon les régions et leur saisonnalité du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière