Aller au contenu principal

Ferme des 1000 vaches: au Conseil d'Etat, le rapporteur public donne raison au préfet

Malgré la fermeture du site depuis le 1er janvier, la ferme des 1000 vaches dans la Somme était encore au centre d'une audience, ce 3 septembre, au Conseil d'Etat.

© E. Bignon - Archives

Malgré la fermeture du site depuis le 1er janvier, la ferme des 1000 vaches (Picardie) était encore au centre d'une audience, ce 3 septembre, au Conseil d'Etat, dont l'issue - attendue dans un mois - devrait apporter une conclusion définitive au litige qui l'opposait à l'administration depuis 2015, et constituer le dernier épisode de ce feuilleton politico-juridique débuté en 2010. Le litige examiné par le Conseil d'Etat porte sur le fondement des porteurs de projet à avoir pris pour un accord tacite le silence de l'administration à une demande de regroupement de cheptels soumise en 2015. Cette opération leur avait permis de faire passer le cheptel de 500 à 880 vaches. Pour le rapporteur public - dont les conclusions sont le plus souvent suivies par le Conseil d'Etat -, le silence de l'administration ne valait accord tacite, quand bien même ce silence avait excédé le délai de deux mois fixé par la loi de 2000 sur les relations avec l'administration. Le rapporteur public invoque les spécificités de la Police des installations classées pour l'environnement (protection de l'environnement, dialogue suivi entre les exploitants et l'administration). Selon lui, le Conseil d'Etat peut ainsi étendre au cas des regroupements une décision similaire prise en 1995 sur les demandes d'autorisation ICPE. Le rapporteur public demande donc au Conseil d'Etat de confirmer les arrêtés de mise en demeure de revenir à 500 vaches et les sanctions prononcées pour leur non-respect.

Lire aussi : Ferme des 1000 vaches : "La gestion des hommes est au coeur de notre fonctionnement"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

L'effet total – avec un écorégime uniforme à 64 €/ha, la convergence, et les nouvelles aides couplées à l'UGB et végétales.
La future PAC et ses effets régionaux
Les premières simulations du service économique de la chambre d'agriculture de Normandie portent sur les effets des aides…
camion Biolait
Le lait bio cherche une issue d'urgence
Biolait a lancé un appel aux consommateurs, le 20 octobre dernier, pour relancer la consommation de lait biologique. Une…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière