Aller au contenu principal

Faut-il les traiter contre les strongles ?

QUAND LES BOUSES CONTIENNENT DES OEUFS
EN GRAND NOMBRE ou quand le pepsinogène
sanguin s’élève, c’est le signal qu’il faut traiter.
QUAND LES BOUSES CONTIENNENT DES OEUFS
EN GRAND NOMBRE ou quand le pepsinogène
sanguin s’élève, c’est le signal qu’il faut traiter.
© DR

« Avec la pénurie fourragère de cet été et les pluies de l’automne, les génisses sont restées la plupart du temps un mois de plus au pâturage avant d’être rentrées. Voilà une situation d’ordinaire favorable aux strongles digestifs plus efficacement recyclés en fin d’année quand leurs larves peuvent échapper activement aux bouses pour se répandre dans l’herbe environnante, avec toutes les chances d’y être consommées. Les larves muent dans la paroi de la caillette et inhibent la digestion, libèrent du pepsinogène dans le sang et stimulent les défenses.

À mesure que les défenses deviennent plus aguerries, le nombre de vers adultes diminue et avec lui la ponte des oeufs. Le vétérinaire dispose donc de deux outils complémentaires pour évaluer la population de strongles dans les caillettes des jeunes en fin de première année de pâture : le comptage des oeufs dans les bouses et le dosage du pepsinogène dans le sang.

VERS OU PAS VERS ?

Au printemps, Claude ne fait aucun traitement à la sortie de sa bande d’une vingtaine de jeunes sur une parcelle sans doute faiblement infestée par la génération précédente. Les génisses y ont consommé l’herbe jusqu’au début de l’été puis cette parcelle a été agrandie après la petite fauche de juin. De fin juillet à mi-septembre, avec la pénurie d’herbe, elles ont plutôt mangé le foin du râtelier et se sont rattrapées sur l’herbe cet automne. Lors du bilan sanitaire, j’avais suggéré à Claude d’affiner sa stratégie avec quelques analyses plutôt que de traiter systématiquement à la rentrée avec des génériques qui tuent tout. Il a suivi ce conseil en faisant cinq prises de sang et un comptage d’oeufs dans les bouses dès la rentrée de ce lot, et le verdict a été sans appel : inutile de traiter cet hiver, le nombre de vers et de larves sur les cinq animaux est sans danger. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière