Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Faites barrage à la maladie de Mortellaro

Trois conditions doivent être simultanément réunies pour que la maladie se développe : microblessures des pieds, macération dans l’humidité et présence du tréponème. Faites en sorte qu’elles ne le soient pas !

La dermatite digitée ou maladie de Mortellaro est signalée en France depuis 1980. Elle touche des élevages dans tous les pays du monde : selon les études, entre 40 et 90 % des troupeaux détiennent au moins un animal atteint. Sur 100 vaches laitières présentant une boiterie, la moitié d’entre elles sont atteintes de dermatite digitée ! La complexité de cette maladie et l’importance qu’elle a prise ces dernières années avec l’extension des aires bétonnées et l’agrandissement des troupeaux justifie qu’on lui consacre à elle seule notre dossier.

Trois conditions doivent être simultanément présentes pour qu’elle apparaisse : une humidité continue favorisant la macération, des microblessures de la peau au-dessus du sabot, et la présence du germe spécifique, le tréponème. Si une seule d’entre elles manque, la maladie ne se développe pas.

Très contagieuse, elle se propage à la vitesse grand « V » quand les conditions sont favorables. Un problème de ventilation, une surpopulation, un manque d’hygiène, l’augmentation des déplacements, des vaches qui passent trop de temps debout, une baisse d’immunité… sont autant de facteurs permettant son développement.

Garder sous contrôle

L’aspect des lésions ne préjuge pas de la douleur. Apprendre à reconnaître les différentes formes de Mortellaro (actives et réservoir) et comprendre leur évolution est indispensable pour mettre en place une stratégie de lutte adaptée. Il n’y a pas de solution passe-partout.

Vous trouverez dans ce dossier de nombreux reportages en élevages et le point de vue de plusieurs spécialistes. Les avis divergent parfois, comme sur l’efficacité des pédiluves. Là où tout le monde s’accorde, c’est sur l’intérêt d’observer régulièrement les animaux et leurs pieds, et sur la nécessité d’intervenir très rapidement en cas de boiterie. Le parage préventif et curatif est un levier efficace mais pas suffisant : les conditions d’ambiance, de couchage et d’hygiène sont essentielles. Reste qu’une fois que le loup est entré dans la bergerie, il n’en ressort jamais. Le mieux que l’on puisse faire, c’est contrôler la maladie pour qu’elle reste à un niveau acceptable.

Retrouvez le dossier complet dans le numéro de septembre de Réussir Lait, pages 72 à 107.

Au sommaire du dossier :

P74 - Une maladie très contagieuse aux causes multifactorielles

P76 - Reconnaître les cinq stades cliniques de Mortellaro - Formes actives et chroniques

P80 - Pas de recette passe-par tout mais de la méthode - Stratégie de lutte

P86 - L’avis des spécialistes parage, pédiluve, bâtiment

P92 - L’alimentation n’a qu’un rôle secondaire Immunité et qualité de la peau

P94 - Raclage automatique, caillebotis, salle de traite, robot... Témoignages d’éleveurs

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Le prix du lait d'avril-mai de Lactalis insatisfaisant
Lactalis a annoncé un prix du lait de base de 341 €/1000 l en 41-33 en moyenne nationale, pour les mois d'avril et mai 2019. L'…
Vignette
" Nous optimisons le pâturage avec du topping "
Partisans du pâturage tournant dynamique, Pascal et Kévin Brodu pratiquent depuis deux ans le « topping », une fauche avant…
Vignette
Prix du lait en mars 2019 : 334 €/1000 litres de moyenne en Europe
Le prix du lait de mars 2019 affiche une relative stabilité dans l'Union européenne par rapport aux douze derniers mois.
Vignette
Bâtiment d'élevage : Des plaquettes de bois pour assainir l’aire paillée
Dans l'Aveyron, le Gaec des Piades utilise en sous-couche du bois déchiqueté. Il a un effet drainant, permet de réduire fortement…
Vignette
Avec Franck Gaudin, nutritionniste: comment on booste la production laitière aux USA
Nutritionniste aux États-Unis, Franck Gaudin a fait part de ses préconisations pour gérer des systèmes à haut niveau de…
Vignette
Tous les débouchés du veau nourrisson sont en difficulté
Veau de boucherie, jeunes bovins, exportations vers l’Espagne : les marchés du veau nourrisson sont tous malmenés en même temps.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière