Aller au contenu principal

Faire face au départ d'un associé

Nouvel associé, salarié, délégation… Quelle que soit la solution retenue pour continuer après le départ d’un associé, le maître mot pour réussir à rebattre les cartes est l’anticipation.

© C. Pruilh

Départ en retraite, départ pour changer de métier, à cause d’une mésentente, d’un accident, d’un décès… qu’il soit prévu ou brutal, un retrait d’associé est toujours un moment important dans la vie d’une société. Il a des conséquences, parfois juridiques et fiscales, mais surtout économiques et humaines. Pour résoudre la question du travail et continuer le lait sur l’exploitation, la solution la plus souvent envisagée d’emblée est de trouver un nouvel associé, selon les conseillers contactés.

Le cas le plus fréquent reste le départ en retraite des parents d’un Gaec qui a été constitué avec l’enfant, dans le but de lui transmettre l’exploitation. Celle-ci peut être mise en difficulté par une nonpréparation. Par exemple, « on refuse de voir ses parents vieillir et on ne prépare pas l’organisation de la société sans eux. Les parents ont du mal à lâcher prise et à laisser l’enfant prendre ses décisions… », cite Virginie Rousselin, de l’Atag, association tarnaise pour le développement de l’agriculture de groupe. Dans certains cas, l’enfant, ayant goûté les avantages de l’association pour le partage du travail, envisagera de chercher un nouvel associé. Mais est-il vraiment prêt à partager plus que le travail ? Le nombre de ruptures de sociétés causées par une mésentente engage à se demander sérieusement si l’association est la bonne solution.

Dans une société entre plusieurs tiers, on a tendance à chercher un nouvel associé, et le piège est de chercher à remplacer l’ancien associé. «Or quand un associé change, c’est tout le groupe qui change », insiste Yves Le Guay, consultant en ressources humaines. Reste la difficulté de trouver un associé. Il y a plus de sociétés cherchant un nouvel associé que de demandes d’installation en société. Cette difficulté peut conduire à un deuxième piège: accepter par défaut un associé qui ne plaît guère.

Enfin, un départ conduisant à dissoudre la société (cas des Gaec à deux) peut sérieusement ébranler la santé économique de l’exploitation. D’où la tentation de repartir sur une association pour éviter la dissolution. C’est un autre piège mis en avant par les conseillers : faire passer le projet économique avant le projet d’entreprise et de vie.

Il existe d’autres solutions que l’association : un salarié, la délégation, un robot… Comment choisir ? Comment mettre les chances de son côté ? Pour ce dossier, nous avons interrogé trois conseillers, consultant en ressources humaines et en gestion. Ils nous donnent leurs principaux conseils. Et quatre reportages nous mèneront sur des exploitations qui ont su trouver leur voie après un départ.

Sommaire

Page 38 : Anticiper pour trouver la meilleure solution. 9 conseils pour préparer le départ et l'aprés

Page 42 : Rebattre les cartes et repartir avec un nouvel associé Tester le nouveau fonctionnement

Page 44 : « Mes parents m’ont aidé à attirer un nouvel associé » - Olivier Lebert dans la Sarthe

Page 48 : « J’ai voulu me réassocier malgré un premier échec » - Christophe Defert dans le Jura

Page 52 : « Tout départ crée des turbulences humaines et financières » - Le Gaec de Chichery dans l’Yonne

Page 54 : « J’ai réussi à affirmer mes choix face à mes parents » Pascal Bertin en Ille-et-Vilaine

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
Grandes Cultures
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière