Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

"Even investit vers plus de diversifications"

Le résultat 2017 de la coopérative a baissé de 25% à 12 millions d'euros. Il permet un retour producteurs de 10 €/1000 l.

Guy Le Bars, président de la coopérative Even : "Le couple beurre-poudre reste majoritaire chez Laïta en volume de lait traité. L'ultra-frais est difficile, et la valorisation a été meilleure pour l'emmental et les pâtes molles."
© C. Pruilh
La performance de la coopérative a baissé en 2017. Pourquoi ?
Guy Le Bars, président de la coopérative Even - Le résultat baisse, mais Laïta (activité transformation laitière des trois coopératives Even, Terrena et Triskalia) a amorti les variations de prix et la conjoncture difficile. La volonté du conseil d'administration était de faire un effort sur le prix du lait. Laïta est un beurrier (45 000 t). Qui dit beurre, dit poudres (80 000 t d'ingrédients laitiers secs). Or, nos tarifs sur le beurre ont augmenté insuffisamment et tardivement par rapport à la hausse des cotations (contrats longs, négociations difficiles avec la distribution). Et la fraction protéique n'a pas pu être bien valorisée. Elle le sera bien mieux avec notre nouveau site à Créhen (poudre de lait infantile et poudres premium).

Créhen a démarré à l'été 2017. Sa capacité de transformation est de 30 000 tonnes et sa capacité de conditionnement de 15 000 t en boîtes. Nous pensons atteindre ces niveaux à horizon 2019-2020. L'agrément pour la Chine est essentiel pour parvenir à cet objectif. Nous faisons partie des dix seules entreprises mondiales à détenir ce sésame pour nos produits infantiles liquides. En ce début d'année 2018, la hausse de nos tarifs pour le beurre est enfin significative.

La branche distribution du groupe progresse encore. Qu'apporte-t-elle à Even ?
G. L. B. - La distribution apporte du résultat à la coopérative et la met un peu à l'abri de la volatilité des prix. Elle contribuait à hauteur de 25% au chiffre d'affaires du groupe Even en 2015. En 2017, elle amène 30% du CA.

Notre branche distribution est sur trois températures (surgelé, frais, épicerie à température ambiante), pour la RHF (restauration hors foyer) et la livraison à domicile, sur toute la France. En 2017, Even a racheté Gabopla, spécialisée dans la distribution de produits de boulangerie, pâtisserie, chocolaterie. Cette année a été aussi celle de la structuration en réseau de petites sociétés réalisant du sur-mesure pour la RHF, pour mutualiser leurs moyens. Nous continuons à acheter trois quatre entreprises par an, pour l'instant sur le territoire français.

Quels seront les investissements 2018 ?

L'essentiel de l'effort (50 millions d'euros) concernera encore Laïta. Un investissement est en cours à la fromagerie de Ploudaniel pour segmenter nos conditionnements de pâtes pressées. Un autre investissement concerne nos deux beurreries pour différencier des beurres.

Pourquoi Even s'intéresse aux start-up ?
G. L. B. - En devenant actionnaire de FrenchFood Capital (fonds d'investissement pour projets innovants dans les PME), il s'agit de préparer l'avenir, d'observer les tendances pour faire les bons choix en matière d'innovation. Nous pourrons co-investir, en restant dans nos domaines d'activités. Even devient aussi ambassadeur du village by CA Finistère de start-up, et a lancé Even'up, un concours d'innovation dans la nutrition, les technologies alimentaires, les solutions digitales en agriculture et dans le commerce.
Chiffres clés
1370 associés coopérateurs dans 747 exploitations
428 millions de litres (+2,4%/2016)
12 M € (4,6% du CA) de résultat 2017  
335 €/1000 l prix (A et B) payé avec ristourne 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière