Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Êtes-vous prêt à revenir en aire paillée ?

Avec un grand troupeau, les logettes ont souvent la faveur des éleveurs. Pourtant, on assiste à une certaine réhabilitation des couchages en aire libre, sur paille mais aussi sur litière compostée-malaxée.

© E. Bignon
 
IMG_4702JPG.jpg

Fabien Gauvrit, éleveur en Vendée

 

OUI Visuellement, c’est agréable de voir ses vaches couchées dans la paille. J’apprécie les aires paillées pour le confort et le fait de ne pas contraindre l’animal. Chez nous, ça marche bien, mais on respecte les 8 m2/VL et on est hyper vigilant au niveau de l’entretien. Nous mettons deux bottes de paille par jour pour 90 laitières et tout est vidé trois fois par semaine. La moitié des besoins en paille est couvert, et on achète 80 t/an (60 €/t). Nous n’avons pas particulièrement de problèmes de cellules. La gestion des effluents est facile, car il n’y a pas de fumier mou. Avec des vaches en bâtiment intégral seulement trois mois par an, installer des logettes ne serait pas cohérent économiquement.

 

 

IMG_4749jpg.jpg

Fabien Millard, éleveur dans l’Aube

 

NON Nous avons connu l’aire paillée avec 120 vaches laitières avant de passer en logettes (140 places). Je ne voudrais surtout pas revenir en arrière ! D’abord pour l’organisation du travail. Je préfère entretenir et nettoyer les logettes une heure par jour que passer une matinée entière chaque semaine à curer la stabulation. En logettes, on économise aussi des heures de téléscopique : 400 h/an entre le ramassage de la paille, le transport, le paillage et le curage. Le niveau de cellules au tank n’a pas changé ; par contre, on a moitié moins de mammites depuis le passage en logettes. Seul point noir : on a plus de problèmes de pattes qu’avant. Au moindre déséquilibre alimentaire, ça ne pardonne pas…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Philippe Jet, éleveur en Ille-et-Vilaine

NON Au-delà de 50 à 60 vaches, ça devient compliqué de maintenir les vaches propres en aire paillée, sauf si on dispose de cases pour séparer les vaches en chaleur. Mais attention, on peut faire de plus grosses bêtises en logettes qu’en aire paillée. Beaucoup de logettes sont inadaptées et sources d’inconfort, voire de blessures pour les animaux. Il faut vraiment trouver le bon réglage.

 

Nicolas Fleury, éleveur en Loire-Atlantique

OUI MAIS plutôt que la paille, nous recourons depuis un an à du miscanthus broyé (110 €/t non livré) en litière compostée-malaxée pour nos 160 laitières. Le bâtiment fait 11 x 104 m. C’est super pour le confort des bêtes, les mamelles sont propres, on voit beaucoup mieux les chaleurs et finis les boiteries et gros jarrets que nous avions en logettes paillées. Le malaxage, effectué au cultivateur, prend seulement 10 mn, matin et soir. Le curage et le rechargement, interviennent quatre fois par an.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière