Aller au contenu principal

Fourrages
Energétique et productive, la betterave fourragère ne manque pas d´atouts

Excellent piège à nitrates, la betterave fourragère se révèle aussi un très bon fourrage.


« Dans les rations pour vaches laitières, la betterave fourragère présente à la fois les avantages d´un aliment concentré et ceux d´un fourrage », avance l´association pour le développement de la betterave fourragère (ABDFM). Avantages d´un fourrage d´abord, car elle est produite sur l´exploitation avec un faible coût de revient, une très forte productivité et une bonne orientation des fermentations dans la panse. Et avantages d´un concentré, car elle se comporte comme tel dans la ration. « En terme d´ingestion, sa valeur d´encombrement est faible. C´est la moitié de celle d´un fourrage, souligne Jean-Pierre Dulphy de l´Inra de Theix. Elle se digère vite et apporte beaucoup d´énergie. Comparée au maïs ensilage, sa valeur énergétique se montre supérieure (autour de 1,1 UFL) et sa valeur azotée est légèrement meilleure. »
©D. R.

De 3 à 5 kg MS par vache et par jour
La betterave fourragère permet de réduire les achats de concentrés classiques. De plus, « la substitution de concentré par la betterave fourragère réduit les risques d´acidose en allongeant la durée de mastication », poursuit le spécialiste. Dans les systèmes à base d´herbe, elle complète très bien les rations hivernales. Comme l´a déjà démontrée une étude du Contrôle laitier du Calvados, l´incorporation de betteraves dans la ration permet d´augmenter le taux protéique du lait, et a un effet positif sur la production laitière dans des régimes comprenant peu de concentré. D´après l´ABDFM, le prix de revient de l´UFL est compris entre 0,021 et 0,027 ? pour un rendement compris entre 14 et 15 tMS/ha. Dans les régions productrices de betteraves sucrières, les utilisateurs de betteraves fourragères ont la possibilité de sous-traiter cette production à un autre agriculteur déjà équipé, ou bien de faire appel à des entreprises pour la récolte.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Une enquête auprès de 456 éleveurs laitiers français ayant construit un bâtiment depuis moins de dix ans a été menée au printemps…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière