Aller au contenu principal

En Simmental, pourquoi les taureaux étrangers chutent en lait ?

L’index lait des taureaux allemands et autrichiens testés sur descendance accusent une baisse moyenne de 186 kg et jusqu’à 500 kg pour les taureaux à haut potentiel. Explication.

Remmel, sera l'un des taureaux les plus impactés par cette nouvelle indexation avec une baisse de 554 kg de lait (1264 kg) et 24 points d'ISU (141). Il conserve heureusement son fort potentiel morphologique.
© Haka

Les index lait des taureaux Simmental allemands et autrichiens indexés sur descendance accusent le coup suite à un changement de mode de calcul de leurs index. « Les calculs de conversion Interbull (évaluation internationale) ont toujours eu tendance à surestimer les taureaux étrangers sur leur potentiel de production. Une fois indexé en France, on retrouvait rarement les géniteurs au niveau de leur potentiel laitier annoncé, créant ainsi frustration et déception », explique Simmental France.

L’organisme de sélection a donc décidé d'appliquer les formules de calculs aujourd'hui utilisées pour la conversion des taureaux génomiques pour tous les taureaux allemands et autrichiens indexés sur descendance. « Cette décision est loin d'être anodine. Les taureaux perdent en moyenne 186 kg de lait. Elle entraine aussi de nombreux bouleversements dans la hiérarchie ISU des taureaux polygéniques étrangers. En effet, les taureaux à haut potentiel laitier sont plus impactés que les autres, perdant pour certains jusqu'à 500 kg de lait », poursuit Simmental France.

« Remmel, sera l'un des taureaux de notre offre les plus impacté par cette nouvelle indexation avec une baisse de 554 kg de lait (1264 kg) et 24 points d'ISU (141). Il conserve heureusement son fort potentiel morphologique (MO = 120, Mamelle = 118, Musculature = 102). D'autres, comme Morata, Wolgasand ou Warkantos, plus axés sur les taux, ne perdent que 5 ou 6 points d'ISU. »

Des index moins vendeurs mais plus fiables

Ce changement de mode de calcul aura également un impact sur les index ascendance des génisses présentes dans les élevages français. « Ces derniers devraient fortement varier suite à l'indexation du mois d'août. »

Mais, cette phase de transition était nécessaire pour améliorer la fiabilité des index. « Les taureaux gagnent en moyenne trois points de CD. Cette nouvelle méthode a aussi l'avantage d'uniformiser les calculs de conversion pour tous les géniteurs. Qu'ils soient génomiques ou indexés sur descendance, tous seront désormais convertis avec les mêmes calculs, offrant ainsi une meilleure lisibilité des index avec toujours pour objectif de vous proposer l'offre génétique la plus riche et la plus fiable possible », précise Simmental France.

A Lire aussi : Offre complète des taureaux sur www.simmental.fr

A lire aussi : Les nouveaux taureaux français du catalogue 2020

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière