Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

En route vers l’éradication de la BVD !

Un plan national et obligatoire de lutte contre la BVD a été validé par la quasi-totalité des organisations professionnelles en octobre. Il laisse le choix entre différentes modalités de dépistage. Illustration en Bretagne et dans le Grand Est.

Troubles de la reproduction, avortements, immunodépression, baisse de production laitière, retards de croissance, maladies opportunistes… la BVD coûte cher aux élevages bovins. L’impact économique est évalué entre 30 et 80 euros par 1 000 litres de lait selon la gravité de l’infection. Au niveau national, il est estimé à plus de 30 millions d’euros par an. Cette maladie se transmet essentiellement par l’introduction d’animaux infectés (IPI ou virémiques transitoires) ou par contact entre troupeaux voisins. Si elle est efficace à l’échelle d’un élevage, la lutte individuelle ne permet pas de diminuer la proportion d’élevages nouvellement infectés. D’où la décision de mettre en place un plan national de lutte contre la BVD obligatoire avec comme objectif l’éradication. Ce plan définit les mesures techniques et réglementaires permettant l’assainissement des troupeaux infectés et les conditions d’attribution des garanties aux animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière