Aller au contenu principal

En Irlande, Glanbia incite ses producteurs à lever le pied au printemps !

Glanbia Ireland, le premier collecteur de lait du pays, vient d'annoncer un nouveau plan visant à gérer les pics d’approvisionnement en lait à partir d’avril, mai et juin 2022.

© Glanbia

L’Irlande a fait couler beaucoup d’encre en affichant sa volonté d’augmenter de 50 % sa production laitière entre 2010 et 2020. Cet objectif a d’ailleurs été atteint avant la date prévue. A-t-on atteint un pic ? Une chose est sûre, Glanbia Ireland a annoncé un plan visant à inciter les producteurs laitiers à freiner la hausse de leurs livraisons voire à les réduire, durant la période de pic de collecte d’avril, mai et juin. Aucune restriction n’est en revanche prévue en dehors de ces trois mois.

La coopérative justifie la mise en place de ce plan par le retard pris dans la construction d’une nouvelle usine de transformation laitière. Trop de lait collecté d’un côté et pas assez de capacité de transformation de l’autre.

Une prime de 100 euros/1000 l non livrés

Glanbia Ireland va mettre en place un programme de réduction volontaire qui permettra aux fournisseurs de s'engager volontairement à réduire les approvisionnements de lait en période de pointe d'un minimum de 10 % sur la base de leurs volumes d'approvisionnement de 2020 pour une durée de trois ans. En contrepartie, ils recevront une prime de 100 euros/1000 l pour les volumes de pointe non fournis.

Par ailleurs, ce plan prévoit de limiter la hausse de la production laitière durant cette période de pic de production. « La base utilisée comme point d'ancrage de la politique sera calculée sur le volume total le plus élevé de chaque fournisseur au cours des mois d'approvisionnement de pointe de 2018, 2019 ou 2020. Elle ne sera pas liée aux volumes d'approvisionnement en lait d'une exploitation en 2021 », précise la coopérative.

Une hausse limitée entre 2,5 % et 10 % selon les exploitations

La limitation de la hausse de la production laitière au printemps varie en fonction des volumes de lait produits dans l’exploitation. Ainsi, les fournisseurs de moins de 400 000 litres pourront augmenter leur production de 10 % en période de pic pendant la durée de ce programme. Les exploitations dont l'approvisionnement annuel en lait se situe entre 400 000 et 550 000 litres pendant la période de référence pourront augmenter leurs volumes pendant les mois de pointe de 5 % par an.

Les exploitations dont la production laitière annuelle est supérieure à 550 000 litres peuvent augmenter leurs volumes pendant les mois de pointe de seulement 2,5 % par an. La croissance pour les nouveaux entrants (moins de 3 ans) sera facilitée jusqu'au seuil de 550 000 litres, après quoi ils devront s’aligner sur un taux de croissance de 2,5 % sur les mois de pointe.

Prime de saisonnalité et cessation d’activité

En contrepartie, le conseil d’administration de la coopérative a prévu des mesures pour donner un coup de pouce aux producteurs. Afin d'encourager la production de lait en dehors des mois de pointe, Glanbia Ireland a confirmé que, pendant la durée de la présente politique, une prime de saisonnalité inconditionnelle sera versée en décembre, janvier et février sur tous les volumes de lait.

À partir de janvier 2022, les primes seront de 40 euros/1000 l en  janvier, 30 euros/1000 l en février et 40 euros/1000 l en décembre, TVA incluse. Ces primes seront également versées sur tout lait supplémentaire dans les années à venir par rapport aux livraisons de la saison d'hiver 2020/21. Les taux de la prime de saisonnalité inconditionnelle feront l'objet d'une révision annuelle.

Glanbia Ireland prévoit également le lancement d’un programme de retraite. La coopérative offrira une incitation financière aux fournisseurs qui cesseront leur production de lait au plus tard le 1er janvier 2022.

Lire aussi :

Glanbia verse une prime en faveur de la biodiversité

"J'ai doublé ma production laitière en dix ans"

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Lucie Prunier, de la ferme de la Talboisière, dans l'Orne
« Où sont les porteurs de projet en élevage laitier ? »
Lucie Prunier, de l'EARL de la Talboisière, à Saint Jean des bois, dans l'Orne, n’arrive pas à trouver son futur associé, après…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière