Aller au contenu principal

"En Chine, nous ne subissons pas l'affaire Lactalis"

La poudre de lait infantile bio co-marquée avec Isigny sainte mère cherche sa place en pharmacie.
© C. Pruilh

H&H (anciennement Biostime), groupe chinois associé non coopérateur d'Isigny sainte mère, était présent lors de l'assemblée générale de la coopérative normande, en avril dernier."Nous avons eu peur de l'impact de l'affaire Lactalis sur nos ventes de poudre de lait infantile. Nous avons renforcé notre communication sur notre exigence qualité. Nous communiquons aussi sur la Normandie et la coopérative Isigny sainte mère, avec notre ambassadrice Juliette Binoche. Au final, nos résultats sont très bons sur le 1er trimestre 2018, développent Fei Luo et Laeticia Garnier, de H&H (Health and happiness). Par contre, encore beaucoup de nos concurrents ne sont pas encore enregistrés par la Chine(1). Isigny sainte mère a été le premier site français à être enregistré pour ses formules de poudre de lait infantile. Cela consolide notre activité et notre croissance". Deux facteurs tirent la demande en poudres premium : les deux millions de naissances supplémentaires depuis l'assouplissement de la politique de l'enfant unique, et la montée en gamme opérée par les consommateurs chinois.

Lancement pour le marché français

Suite aux rachats de Doddie (France), Healthy time (USA) et Swiss (Australie), Biostime a changé de nom et devient H&H. Sa gamme se diversifie avec la nutrition adulte et la puériculture, en plus de la nutrition infantile.

En France, H&H a lancé l'an dernier une poudre de lait infantile bio, co-marquée avec Isigny sainte mère. En 2017, elle était vendue dans deux réseaux de magasins spécialisés bio. "Nous espérons un référencement par Biocoop cette année. Et nous travaillons pour être référencés en pharmacie, où nous sommes déjà présents avec Doddie, et où nous allons proposer nos probiotics."

(1) Depuis le 1er janvier 2018, la réglementation chinoise impose l'enregistrement des formules de poudre de lait infantile.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière