Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elles ont fait flasher les juges au Sommet de l’élevage

Prim’Holstein, Montbéliarde, Brune, Abondance, Simmental, Jersiaise, Normande, Tarentaise étaient en lice les 4, 5 et 6 octobre à Cournon. Retrouvez toutes les championnes sur www.lait.reussir.fr

Prim’Holstein

Jude Bb - Gaec Besson dans le Cantal

Grande championne et championne espoir.

Le juge normand Jean-Philippe Duchange a apprécié la puissance, le caractère laitier, la mamelle et la qualité du déplacement de cette fille d’Atwood. Il en a fait la reine du concours qui a rassemblé près de 90 animaux le 4 octobre. Il a décerné le prix de réserve grande championne et de championne adulte à Itlee (Dempsey) au Gaec Les Vignes Rousses dans les Pyrénées-Atlantiques. Icetea (Gingo), au Gaec des Narcisses dans le Cantal, a remporté les prix de championnat et de meilleure mamelle jeune.

Montbéliarde

Almira - Gaec Laprevote en Haute-Saône

Grande championne, meilleure laitière et fromagère.

"Bientôt 13 ans, en dixième lactation, plus de 97 000 kg de lait produits avant le concours (89 908 kg en 9 lactations à 39.9 TB et 34.1 TP), des qualités morphologiques indéniables… Almira avait les qualités requises pour remporter ces trois titres", résume Anaël Cassard de Montbéliarde association. Ce concours interrégional a rassemblé 130 animaux. CAT Java (Fusionnel) au CAT du Sonnenhof dans le Bas-Rhin a été désignée championne et meilleure mamelle jeune par Ghislain Henry. L’Elite (Cargo) au Gaec Castanet en Haute-Loire en a fait autant chez les espoirs.

Brune

FIESTA - GAEC DES SIRCHAUX DANS LA MEUSE

Grande championne.

Un mini national de niveau très relevé résume Olivier Bulot, le directeur de BGS. Les 44 animaux en lice ont été départagés par Thierry Lore. Les filles de Traction ont une nouvelle fois brillé sur le ring. Parmi elles se trouvaient Fiesta la grande championne et Jemi Maic à l’EARL de la Maie en Meurthe-et-Moselle. Cette vache a remporté les prix de championne et de meilleure mamelle jeune mais aussi de réserve grande championne. Les dix génisses proposées à la vente aux enchères sont parties au prix moyen de 2 450 euros.

Simmental

Bégonia - Gaec du Giroux dans l’Ain
Grande championne

Le Gaec du Giroux a raflé les deux prix de championnat avec Bégonia (Hofherr) chez les adultes et Iris (Panama) chez les jeunes, mais aussi de meilleure bouchère avec Claudie (Saemi). De son côté, le Gaec Chassany dans le Cantal a dominé les débats pour l’attribution des prix des meilleures mamelles grâce à Gourmande (Rau) et Islande (Kristall) respectivement chez les adultes et jeunes. Les quatre lots proposés à la vente aux enchères ont été vendus 1 000 euros pour le lot d’embryons et 1 600 euros de moyenne pour les trois génisses.

Abondance

ESPÉRANCE - THOLANCE RICHARD EN HAUTE-LOIRE

Championne adulte.

"Espérance a pris sa revanche du national de Chambéry 2016 où elle avait terminé vice-championne adulte", souligne Dominique Rippe de l’organisme de sélection."Cette édition a été marquée par la démonstration de la puissance génétique du Massif central au sein du schéma, puisque sur 28 animaux il y avait 7 vaches et génisses qualifiées mères à taureaux." Le juge Anthony Bianco a décerné le prix de championnat à Isère (Robuste) au Gaec La Moutonade en Haute-Loire.

Tarentaise

IRIS - EARL DE LA PETITE FORÊT EN ISèRE

Championne jeune.

Vingt-quatre animaux étaient en lice pour ce concours jugé par Xavier Croz du Gaec les Armaillis en Haute-Savoie. Ce dernier a attribué les prix de championne jeune à Iris (Oublon). Fiancée (Séez), au Gaec Alpin en Savoie, s’est imposée chez les adultes.

Normande

HORLOGE AU GAEC DE LA FERME DES POCHATS DANS L’ALLIER

Grande championne.

Une vingtaine d’animaux étaient en lice lors de ce concours remporté par Horloge. Jersey au Gaec Piou-Toublanc dans le Maine-et-Loire a remporté le prix de championnat et de meilleure mamelle jeune. Cet élevage avait ramené la plaque de grande championne en 2016 grâce à First Lady.

Jersiaise

Fauvette à Thierry ROCHEFORT en Haute-Loire

Grande championne.

Cette fille de DJ Lirsk a remporté le premier concours officiel de la race Jersiaise au Sommet de l’élevage. Douze animaux étaient en compétition.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière