Aller au contenu principal

Ekoranda, une nouvelle usine dédiée aux oléo-protéagineux

Le site Ekoranda est dédié à la cuisson-extrusion de graines oléo-protéagineuses. Sur la photo : Lloutil industriel de cuisson-extrusion.
Le site Ekoranda est dédié à la cuisson-extrusion de graines oléo-protéagineuses. Sur la photo : Lloutil industriel de cuisson-extrusion.
© Terrena

Terrena, Valorex et Sofiprotéol ont inauguré le 11 février dernier à Ingrandes-sur-Vienne, dans la Vienne, un site dédié à la cuisson-extrusion de graines d’oléo-protéagineux. Dans un site industriel existant, la société Ekoranda, créée en 2013 par Terrena (51 %), Valorex (25 %) et Sofiprotéol (24 %), a investi deux millions d’euros dans une technologie innovante de cuisson-extrusion. L’objectif est de produire 25 000 tonnes d’aliments par an à partir de matières premières françaises et notamment de 3000 hectares de lin et de 500 à 600 hectares de lupin qui seront progressivement développés en Poitou-Charentes. « Ce projet se situe dans le cadre du plan stratégique de Terrena Vision 2015, dont un objectif est d’être moins dépendant des importations de soja, explique Hubert Garaud, président de Terrena. Il entre aussi dans le cadre de l’Agriculture écologiquement intensive, l’introduction de protéagineux en tête de rotation présentant des intérêts tant économiques qu’environnementaux. L’usine permettra de proposer aux éleveurs des aliments sans soja et d’offrir des opportunités de développement aux céréaliers. »


Améliorer la valorisation des graines


Valorex, qui dispose déjà d’une usine de cuisson-extrusion en Ille-et-Vilaine, apporte son expérience technologique et y voit des opportunités de développement avec un approvisionnement proche de l’usine. Enfin, Sofiprotéol apporte au projet son expérience dans la production d’oléo-protéagineux.
Au plan technique, la cuisson-extrusion permet de valoriser tous les composants des graines et de produire des aliments riches en matière grasse au bon profil lipidique. « Elle améliore la digestibilité des protéines et l’utilisation des acides aminés, polypeptides et acides gras des graines, avec des effets positifs sur la santé des animaux, la reproduction et la production de lait. Elle détruit les facteurs anti-nutritionnels présents dans les graines oléagineuses. D’autres innovations seront nécessaires. Mais l’usine permet d’envisager de valoriser de nombreuses matières premières, comme le lin, le lupin ou la féverole, mais aussi le soja, qui pourrait être produit localement, ou encore la luzerne. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Tanguy Pinel et Adeline Fontaine. « Notre objectif de produire 800 000 litres de lait sur une stalle avec un maximum de pâturage est conforté par la flambée des matières premières. »
« Nos vaches produisent 41 kg de lait au robot avec 45 % d’herbe pâturée »
Au Gaec Le Bois Denial, en Ille-et-Vilaine, le niveau d’étable est passé de 9 500 kg à plus de 12 000 kg après le passage au…
De gauche à droite : Audrey Bourolleau, fondatrice d'Hectar, et Julie Renoux, vétérinaire conseil pour la Laiterie des Godets.
Quel modèle propose Hectar à la laiterie des Godets ?
Le projet Hectar, fondé par Audrey Bourolleau et Xavier Niel, a inauguré le 17 mai sa ferme pilote La Laiterie des Godets, conçue…
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
La flambée des prix des concentrés, des engrais ainsi que de l’énergie pourraitentraîner une hausse des charges allant, pour une…
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Jusque début avril, les éleveurs de vaches laitières ont préféré retenir des vaches pour profiter de la hausse du prix du lait et…
Le prix Lactalis augmente plus rapidement que celui de ses concurrents ce printemps.
Le prix du lait Lactalis parmi les plus élevés

Après d’importantes…

C'est en Belgique, Irlande, Pays-Bas et Allemagne que le prix de mars a le plus augmenté par rapport à mars 2021.
Le prix du lait français à la traîne en Europe

L’observatoire européen des prix du lait

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière