Aller au contenu principal
Font Size

Enquête
EFFICACITÉ DE LA DISTRIBUTION DE L’ALIMENTATION EN CUMA

En progression importante, la distribution en Cuma remporte un fort succès auprès des éleveurs.

Les éleveurs laitiers reconnaissent l’efficacité de la distribution de l’alimentation en Cuma, tant sur le plan économique que technique. De fait, une récente enquête du Contrôle laitier d’Ille-et-Vilaine a révélé la forte satisfaction des adhérents de ces Cuma. Notons que ce mode d’alimentation concerne des exploitations tous azimuts.Avec des tailles diverses et des niveaux de production qui varient de 7 000 à plus de 10 000 kg par vache. « L’adhésion à la Cuma apparaît une alternative à l’investissement individuel et répond souvent à une recherche de réduction de l’astreinte », commente Alain Bourge, du Contrôle laitier d’Ille-et-Vilaine.

UN GAIN DE 285 KG DE LAIT
Globalement les éleveurs annoncent un gain quotidien de 45 minutes à une heure, par rapport à leur organisation antérieure. Du temps réinvesti pour moitié dans le suivi du troupeau. En plus des vaches, les éleveurs délèguent également l’alimentation des génisses dans 80 % des cas. La précision et l’homogénéité du mélange des fourrages et des concentrés permettent d’optimiser l’alimentation des vaches laitières. En moyenne, le passage à la Cuma entraîne une amélioration de la productivité de 285 kg de lait et un meilleur rapport des taux - soit une baisse de 0,5 g en TB et une hausse de 0,2 g en TP.
En contrepartie, la distribution de stocks augmente de 200 kg de MS en moyenne. Au final, l’efficacité alimentaire est maintenue avec un coût de 58 euros pour 1000 litres. Les éleveurs notent aussi une réduction significative des maladies métaboliques. Enfin, les éleveurs enquêtés insistent beaucoup sur la compétence et le relationnel du chauffeur. ■

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Benjamin Boileau, avec sa fille Lily. Cent hectares autour de la ferme sont pâturables. © V. Bargain
Cinq races pour des croisements trois voies
Le Gaec de Rublé en Loire Atlantique a réalisé un gros travail sur la génétique pour l’adaptation du troupeau au…
La laiterie des Montagnes d’Auzances a créé la beurrerie dans des locaux existants pour fabriquer des petits volumes à forte valeur ajoutée. © LMA
Dans la Creuse : Le beurre de baratte pour sortir du marasme du lait UHT
La laiterie des Montagnes d’Auzances a lancé une fabrication de beure de baratte en partenariat avec Montlait pour pérenniser une…
Maïs fourrage: c'est le grain qui dicte le stade de récolte, pas les feuilles !
Récolter au bon stade le maïs fourrage est essentiel : il en va de la qualité et de la conservation  de l'ensilage. Ne vous…
Frédéric Lenglet avec Indienne, une croisée montbéliarde x rouge suédoise x prim’holstein x jersiaise. « Les 110 hectares accessibles depuis le siège d’exploitation ont permis d’accueillir 200 vaches tout en gardant un système très pâturant. » © A. Conté
« Sécuriser le système fourrager pour produire 1 million de litres de lait bio »
Dans la Sarthe, Frédéric Lenglet est en passe de produire 1 million de litres de lait bio avec des vaches à 5 000 litres. Ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière