Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

DU SUPER PIÉTIN

Après ça, j’en suis sûr, vous allez regarder d’un autre œil le bon vieux panaris, celui qui fait boiter les vaches assez brutalement, qui enflamme l’espace interdigité en deux jours, qui colle systématiquement un peu de fièvre et qui se résout plutôt bien par un traitement antibiotique de deux à trois jours. Vous en rencontrez sans doute lorsque les vaches sillonnent des parcours caillouteux ou des entrées de champ défoncées parce que cette bactérie qui trouve refuge dans l’environnement profite de toutes les érosions de la peau pour pénétrer dans l’espace interdigité. Gare à vos vaches lorsque le panaris évolue jusqu’à la suppuration qui en sème partout et qui vous en promet plusieurs autres cas. Mais voilà, le vulgaire panaris est déjà détrôné dans quelques exploitations par le super-panaris ou super piétin qui relègue le vieux panaris au rang des antiquités.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière