Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Stocks fourragers
Du sorgho fourrager pour le pâturage

Les sorghos fourragers sont des espèces à fort tallage. La première exploitation est possible dès 70 jours après le semis.


Les sorghos fourragers appartiennent à une espèce de sorgho bien adaptée au pâturage d´été. « Ils résistent mieux aux conditions sèches que le maïs », explique Philippe Gratadou, responsable fourragères à Jouffray-Drillaud.
Semé au mois de mai, le sorgho fourrager peut être exploité trois fois avant l´hiver. Sa croissance est rapide. La première exploitation peut avoir lieu 70 jours après le semis. Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison. Selon les tables Inra, au stade début épiaison, les valeurs alimentaires moyennes sont de 0,81 UFL/kg de MS (0,72 UFL pour les repousses), 119 g de PDIN (puis 77 g/kg de MS) et 93 g de PDIE (76 g ensuite). Mais ces valeurs varient beaucoup en fonction de stade de végétation.
Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison.

Ne pas faire pâturer avant 60 à 70 cm de haut
Les hybrides de type Sudan x Sudan sont « particulièrement bien adaptés à la pâture parce que leur capacité de tallage est plus forte que celle des autres types de sorgho ». Et leur valeur alimentaire est « meilleure que celle des autres hybrides ».
Attention, il ne faut pas faire pâturer le sorgho avant une hauteur de 60 à 70 cm. Avant ce stade, la plante contient en effet une substance (glucoside cyanogène) toxique pour les bovins.
« La teneur en substance toxique varie en fonction du type variétal, de l´âge de la plante et des conditions de végétation. Mais il n´y a plus de risque à partir de 60 cm de haut », tempère Philippe Gratadou. Pour éviter que les animaux pâturent des jeunes repousses, il est vivement recommandé de placer un fil avant et arrière.

Si le pâturage est le mode d´exploitation à privilégier, le sorgho fourrager « peut également être utilisé en affouragement, enrubannage voire en ensilage ». En cas de fauche, la teneur en substance toxique est éliminée en quelques heures.
La zone de culture du sorgho est assez étendue. « Le sorgho est plus exigeant en chaleur que le maïs. Il faut donc éviter de le cultiver dans les zones avec des printemps froids et des hivers précoces parce que cela diminue le cycle de végétation du sorgho. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière