Aller au contenu principal

Stocks fourragers
Du sorgho fourrager pour le pâturage

Les sorghos fourragers sont des espèces à fort tallage. La première exploitation est possible dès 70 jours après le semis.


Les sorghos fourragers appartiennent à une espèce de sorgho bien adaptée au pâturage d´été. « Ils résistent mieux aux conditions sèches que le maïs », explique Philippe Gratadou, responsable fourragères à Jouffray-Drillaud.
Semé au mois de mai, le sorgho fourrager peut être exploité trois fois avant l´hiver. Sa croissance est rapide. La première exploitation peut avoir lieu 70 jours après le semis. Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison. Selon les tables Inra, au stade début épiaison, les valeurs alimentaires moyennes sont de 0,81 UFL/kg de MS (0,72 UFL pour les repousses), 119 g de PDIN (puis 77 g/kg de MS) et 93 g de PDIE (76 g ensuite). Mais ces valeurs varient beaucoup en fonction de stade de végétation.
Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison.

Ne pas faire pâturer avant 60 à 70 cm de haut
Les hybrides de type Sudan x Sudan sont « particulièrement bien adaptés à la pâture parce que leur capacité de tallage est plus forte que celle des autres types de sorgho ». Et leur valeur alimentaire est « meilleure que celle des autres hybrides ».
Attention, il ne faut pas faire pâturer le sorgho avant une hauteur de 60 à 70 cm. Avant ce stade, la plante contient en effet une substance (glucoside cyanogène) toxique pour les bovins.
« La teneur en substance toxique varie en fonction du type variétal, de l´âge de la plante et des conditions de végétation. Mais il n´y a plus de risque à partir de 60 cm de haut », tempère Philippe Gratadou. Pour éviter que les animaux pâturent des jeunes repousses, il est vivement recommandé de placer un fil avant et arrière.

Si le pâturage est le mode d´exploitation à privilégier, le sorgho fourrager « peut également être utilisé en affouragement, enrubannage voire en ensilage ». En cas de fauche, la teneur en substance toxique est éliminée en quelques heures.
La zone de culture du sorgho est assez étendue. « Le sorgho est plus exigeant en chaleur que le maïs. Il faut donc éviter de le cultiver dans les zones avec des printemps froids et des hivers précoces parce que cela diminue le cycle de végétation du sorgho. »

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Jean-Noël Landemaine avec Marion, sa compagne, et leur fille Louise. « Notre travail a plus de sens. Il est plus technique et plus passionnant qu’avant. J’apprécie le gain d’autonomie pour l’organisation des chantiers de récolte. » 
« Notre conversion bio avec séchoir à foin répond à nos convictions »
Au Gaec Louverné, en Mayenne. Être en phase avec leurs convictions et les attentes sociétales tout en améliorant l’autonomie de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière