Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

« Du lait payé un tiers plus cher avec les Jersiaises »

Le Gaec Lebret en Charente aura bientôt terminé la reconversion en Jersiaise, motivé par une race au lait riche en TB (et TP), qui assure le même produit lait avec seulement 15 % de vaches en plus.

François Lebret, éleveur en Charente avec son père Alain, a toujours gardé un œil sur la Jersiaise et le troupeau a toujours été émaillé de quelques vaches à la robe fauve. En 2008, ils ont eu l’opportunité d’acheter un cheptel de 30 vaches dans l’idée de développer un système plus pâturant. Ils avaient alors 80 vaches, moitié Prim’Holstein, moitié Jersiaises. « Le déclic et le choix de passer tout le troupeau en Jersiaise se sont faits à mon installation, en 2011, suite à plusieurs stages en France et à l’étranger (États-Unis, Danemark), confortés dans notre choix par la suppression de la référence matière grasse, raconte-t-il. Puis nous avons accéléré la reconversion en 2015 lorsque notre coopérative Terra Lacta, qui fabrique du beurre AOC Charente Poitou, a mis en place un bonus sur les grammes de TB au-dessus de la moyenne de la laiterie. » Les grammes différentiels de TB sont payés 2,92 euros et 1 euro de plus au-dessus de 41,5.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière