Aller au contenu principal

Manipulation
DROGUER UNE VACHE EN TOUTE SÉCURITÉ

À l’aide d’un lève-tête ou d’un licol, voici quelques conseils en images pour droguer une vache rapidement et en toute sécurité.

Reportage effectué avec le centre de formation de Saint-Ségal (Finistère)

1 / Bloquer la vache

L’immobilisation de la vache au cornadis convient bien pour une intervention comme le droguage. Une fois la vache bloquée, ne pas hésiter à prendre quelques instants pour la rassurer, et éviter qu’elle se retrouve complètement isolée, en gardant avec elle une autre vache.

2 / Installer et utiliser un lève-tête

Si vous en disposez, le lève-tête (125 à 150 € HT) est l’outil idéal pour droguer une vache en stabulation. Son châssis en forme de U est placé sous la tête de l’animal, puis remonté pour être accroché sur le montant supérieur de la tubulure du cornadis. La gouttière est ensuite relevée sous la mâchoire inférieure de la vache et bloquée à la hauteur souhaitée grâce à la chaînette.

3 / Bloquer la tête avec un licol

Sans lève-tête, l’immobilisation de la tête de l’animal à traiter peut se faire à l’aide d’un licol. Le licol buccal, qui permet de la maintenir fermement contre le système de contention, est bien adapté pour ce type d’intervention.

4 / Réaliser le droguage

La tête de la vache étant bloquée et orientée vers le haut, le droguage s’effectue sans difficulté. Pour limiter les risques de fausse déglutition, éviter d’utiliser directement la bouteille mais préférer le pistolet drogueur. 5 / Pour faciliter la déglutition En chatouillant avec les doigts les crêtes palatines situées en haut du palais, on provoque un réflexe de déglutition qui facilite l’absorption du produit. Pour éviter de se faire mordre, introduire les doigts en arrière de la mâchoire et vers le haut où il n’y a pas de molaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière