Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Dix points de MS supplémentaires avec une fauche à plat à 7 cm

En Rhône-Alpes, deux essais montrent l’intérêt d’andainer le plus près possible de la récolte pour éliminer rapidement le maximum d’eau.

Tout ce qui ralentit la production d’acide lactique est néfaste à une bonne conservation de l’ensilage d’herbe. C’est le cas d’une présence d’eau abondante. Lors de la récolte, il faut donc tout mettre en œuvre pour éliminer le maximum d’eau, ceci le plus rapidement possible pour limiter les pertes en azote et énergie par respiration. « L’idéal pour un ensilage « extra » est d’atteindre 35% de MS en graminées et 40% de MS en légumineuses, alors que la course au matériel et au gros débit de chantier conduit plutôt à réaliser des silos à 25% MS », affirme Thierry Savel, de Haute-Loire Conseil Elevage (1).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière